01. Qu’est-ce qu’une checklist ?

La checklist est un contenu pratique qui vise à décomposer une action en plusieurs tâches intermédiaires consécutives.

Lorsque vous créez du contenu, vous vous donnez pour mission de répondre aux problématiques de vos buyer personas. En d’autres termes, vous les guidez d’un point de départ (la problématique dans laquelle ils sont empêtrés) à un point de destination (la résolution de la problématique).

Pourtant, pour atteindre ce point de destination, plusieurs étapes sont nécessaires et, si l’une des étapes est négligée ou mal menée, c’est tout l’ensemble qui s’écroule. Avec une checklist, votre interlocuteur aura sous les yeux toutes les étapes du parcours. C’est particulièrement utile pour quelqu’un qui se lance dans une nouvelle aventure.
Imaginez que vous vendiez pour la première fois un bien immobilier, vous serez bien heureux d’avoir à disposition une checklist retraçant les différentes étapes d’une vente.

02. Pourquoi les checklists génèrent-elles des leads ?

Les checklists font partie des contenus premium qui génèrent le plus de leads bien car elles présentent 3 bénéfices majeurs pour ceux qui les téléchargent :

-Mieux s’organiser : on a vite fait de perdre du temps sur un projet quand on ne sait pas par où commencer. La checklist donne une vue d’ensemble de ce qui reste à faire et indique de manière précise la marche à suivre.

-S’assurer qu’un projet soit parfaitement exécuté : combien de beaux projets se cassent la figure à cause d’une seule étape manquée. La checklist permet de vous assurer que vous n’avez omis aucun élément indispensable à votre réussite.

-Gagner en efficacité : le temps, c’est de l’argent. Les checklists permettent de ne plus tergiverser sur ce qui doit être fait et d’aller droit à l’essentiel.

creer-une-checklist

03. Comment réaliser la checklist parfaite ?

En suivant ces quelques étapes, vous pourrez vous aussi créer des checklists utiles à vos clients-cibles. Considérez ce qui suit comme une sorte de checklist de la création de checklists…

-Dégagez une problématique particulièrement sensible pour vos clients-cibles : une checklist répond toujours à la question « comment faire ? » et, plus l’action est compliquée, plus la checklist est désirable

-Listez les actions successives à mener pour résoudre la problématique : dit comme ça, ça semble facile. Et, en toute logique, vous maîtrisez votre sujet. Sauf que, quand on maîtrise trop bien, on a tendance à prendre des raccourcis. Mettez-vous à la place de votre interlocuteur. Ce qui vous paraît évident ne l’est pas pour lui.

-Reprenez votre liste et ne gardez que ce qui est vraiment indispensable : la checklist est un document synthétique. Ne vous dispersez pas en détails inutiles.

-Regroupez les points successifs qui participent d’une même idée : personne (à moins d’être masochiste) ne lira une checklist en 35 points. En revanche, une checklist en 7 points comportant chacun 5 sous-points est déjà plus acceptable.

-Donnez un titre imparable à votre checklist : par exemple « 7 étapes pour réussir votre mousse au chocolat à tous les coups ».

-Faites une belle mise en page : parce que si c’est beau en plus d’être utile, on aura envie de la garder à portée de main pour une future utilisation

-Relisez une dernière fois votre checklist : parce que, si vous oubliez une étape indispensable dans une checklist, vous êtes foutu (la mousse au chocolat sans battre les blancs d’œufs en neige, c’est moins bon !)

La checklist est un contenu utile pour vos clients-cibles et peut rapporter gros en termes de génération de leads. Et vous, est-ce que vous utilisez déjà les checklists dans votre panoplie d’inbound marketing ? Si oui, comment les construisez-vous ?

cas client solution de marketing automation