Vous voulez que votre site web soit performant ? Vous voulez qu’il vous permette d’atteindre vos objectifs marketing ? Si vous proposez un service en ligne, si vous avez opté pour une stratégie d’inbound marketing, vous allez devoir communiquer avec les développeurs. Je sais, ça fait peur. Ces gens-là ont des looks improbables et parlent une langue étrange. Mais vous n’y échapperez pas. Alors, pour vous aider, voici quelques conseils pour bien communiquer avec les développeurs web.

Découvrez le retour d’expérience de Fanny

01. Assurez-vous que vous partagez la même vision

De prime abord, communiquer avec les développeurs n’a rien d’une évidence. Vous ne parlez pas le même langage. Ils soulèvent des questions techniques qui, souvent, vous dépassent, alors que, de votre côté, vous êtes tourné vers l’utilisateur et ses usages.

Vous pensez être opposés alors que vous êtes, en réalité, parfaitement complémentaires. D’ailleurs, les formations supérieures commencent à le comprendre. Elles ajoutent des cours de marketing aux cursus des développeurs, et quelques bases de codage aux étudiants en marketing. Soit dit en passant, le jour où les informaticiens maîtriseront le marketing, les marketeurs auront du souci à se faire. Mark Zuckerberg n’est pas, que je sache, issu d’une formation en marketing.

Pour fonctionner de concert, l’important n’est pas ce qui vous sépare mais plutôt ce qui vous rassemble. En tant que marketeur, il vous incombe de partager votre vision avec les développeurs de votre équipe. Si vous partagez les mêmes valeurs, vous mettrez plus facilement de côté vos différences pour travailler ensemble au service d’un objectif commun.

02. Soyez clair sur ce que vous demandez aux développeurs

S’il y a un problème de communication entre marketeurs et développeurs, il vient bien souvent des  premiers. En effet, lorsque vous travaillez sur un projet avec des développeurs, vous devez avoir vous-même une idée claire de ce que vous voulez.

Vous ne parlez peut-être pas le même langage mais un bon développeur est normalement capable de traduire en temps réel vos demandes. Encore faut-il que vos demandes fassent sens et soient suffisamment spécifiques.

Or, beaucoup de marketeurs arrivent avec des idées trop superficielles. Et dès que le développeur émet des hypothèses ou des objections, ils n’ont pas suffisamment d’éléments pour lui apporter des réponses. Bien sûr, il y a des problématiques techniques qui vous échappent, mais, avant de le soumettre au développeur, vous devriez quand même avoir analysé votre projet sous tous les angles.

03. Formalisez vos demandes

Mettre vos demandes sur papier n’est sûrement pas l’activité la plus palpitante, mais elle est absolument nécessaire. Formaliser vos exigences envers les développeurs vous forcera à détailler les objectifs que vous cherchez à atteindre et la façon dont vous concevez le parcours de l’utilisateur.

Le passage à l’écrit vous permettra de recenser les principales fonctionnalités de votre projet et leur articulation. Vous pourrez aussi mettre l’accent sur les points sensibles qui requerront l’expertise du développeur. D’un point de vue plus global, formaliser votre projet vous aidera à évaluer sa faisabilité. Et à anticiper les objections des développeurs pour enrichir vos échanges.

04. Si vous ne savez pas, ne supposez pas

Rien de pire pour un développeur que d’entendre un non-spécialiste comme vous affirmer, de manière péremptoire : « On devrait faire ça, comme ça. C’est l’histoire de 2 ou 3 heures de  travail ».

Peut-être en effet que ça ne prendra que quelques minutes. Mais peut-être aussi que ça nécessitera de longues semaines de travail. Il se pourrait même que votre demande soit irréalisable. Vous n’en savez rien. Et, si vous le saviez, vous n’auriez pas besoin des services d’un développeur.

Bref, quand vous ne savez pas, ne vous avancez pas et évitez de faire le malin. Les développeurs détestent ça. Examinez ensemble la demande. Et appuyez-vous sur leur avis d’expert pour fixer un délai réaliste.

05. Gardez le contrôle sur votre projet

Une fois que vous avez communiqué vos demandes aux développeurs et que vous avez fixé ensemble une date raisonnable de rendu, mettez-vous d’accord sur un rétro-planning prévisionnel. Et continuez de suivre le projet. Bien sûr, vous devez être à l’écoute de leurs feedbacks sur l’avancée des opérations et les éventuelles difficultés qui pourraient survenir. Dans ce cas, à vous d’être clair et de prendre vos responsabilités s’il faut trancher.

Mais, quoi qu’il advienne, vous ne devez pas vous laisser dépasser par les développeurs. Ce ne sont pas eux qui dictent l’avancée du projet. Aussi bien d’un point de vue psychologique que d’un point de vue pratique, vous devez garder la main. Le code n’est pas un objectif en soi. Le rôle des développeurs, c’est de trouver des solutions techniques pour atteindre les objectifs que vous avez fixés. Donc, le code, oui… mais seulement au service de l’utilisateur final.Vous êtes amené à travailler en équipe avec des développeurs ? Pas de panique. Même si vous ne parlez pas le même langage, vous êtes complémentaires. Et vous pourrez travailler en harmonie si vous partagez la même vision. Pour y parvenir, il faut juste que chacun accepte ses limites et fasse confiance à l’autre. En tant que marketeur, vous devez vous assurer en permanence que l’avancée du projet correspond aux objectifs que vous aviez fixés et que vos développeurs ne perdent pas de vue l’utilisateur final. Vous avez vécu des moments cosmiques avec des développeurs ? Comment avez-vous surmonté ces difficultés de communication ? Racontez-nous tout ça en commentaire….

Adeline Lemercier

Adeline Lemercier

Après avoir fait ses classes chez Sage, Adeline est maintenant notre directrice marketing !

at accumsan libero vel, justo leo. nunc dictum risus. libero. in dolor.