Les bonnes pratiques du Retargeting

Découvrez le replay du webinar destiné à vous aider à mettre en place votre stratégie de retargeting pas à pas.

Ce webinar est le fruit d’une collaboration entre la Happiness Factory et nos services Marketing

Au programme de ce webinar :

  • Utilisation de Google Tag Manager pour intégrer les différents scripts
  • Comment fonctionne le retargeting (techniquement)
  • Quelle place a le retargeting dans une stratégie de content marketing
  • Comment mettre en place le retargeting sur Google, Facebook, Twitter et Linkedin Ads, ainsi qu’Adroll (plateforme en ligne)
  • Budget et bonnes pratiques pour démarrer
  • Retargeting avancé : quelles sont les prochaines étapes

Les questions posées durant ce webinar (et nos réponses)

Est-ce qu'il y a un budget minimum sur Adroll ?

Oui, il s’agit d’un budget quotidien minimum de $10, ce qui ne veut pas dire que cela sera dépensé chaque jour puisque cela dépend du trafic du site.

Est-ce que l'on peut faire un import de contacts dans google Adwords ?

Oui, vous n’avez plus qu’à suivre ce guide.

Attention cependant, il faut avoir dépensé 50 000€ sur Adwords pour pouvoir l’activer.

Quel est le minimum d'audience pour se lancer en retargeting ?

Il faut au minimum une audience de 1000 visiteurs par mois pour pouvoir se lancer en retargeting.

Quel avis sur Facebook et YouTube en B2B ?

Une personne se connecte en moyenne 15 fois par jour sur son compte Facebook… Cela nous donne donc 15 occasions par jour de retargeter des personnes, même en B2B. Nous n’utilisons Facebook qu’en retargeting aujourd’hui, et développons la pub YouTube. Pour ce dernier cela demande d’avoir les contenus vidéos adéquats.

Que pensez-vous du côté "intrusif" de ce genre de campagne ? N'avez-vous pas peur de perdre des propects agacés par l'impression d'être traqué ?

C’est la peur régulière des marketeurs : trop en faire, notamment parce que l’on a tous été exposés aux pubs intrusives en ecommerce. Cependant nous pouvons tout à fait limiter à 1 ou 2 exposition par jour chaque utilisateur à nos pubs. Le retour de nos clients nouvellement signés est à vrai dire l’inverse : voir nos bannières durant tout le temps où ils étaient prospects les a au contraire rassuré et donné confiance.

Niveau potentiel d'affichage, comment se place Adroll versus Google Ads en B2B ?

Nous n’avons ici pas de chiffres officiels. Officiellement les deux seraient équivalents. En pratique, nous avons l’impression que Google Ads possède plus de placements, mais qu’Adroll possède des placements plus qualitatifs sur notre audience B2B.

Est-ce compatible RGPD ?

Comme pour tout cookie, il faut signaler l’utilisation des cookies de retargeting dans les mentions légales du site internet.

N'y a t-il pas un risque que nos prospects se lassent de nos bannières ?

Tout à fait : il faut affiner petit à petit les audiences afin que les personnes ne voient pas toujours les mêmes bannières, et nous estimons la durée de vie d’une bannière à 3 mois.

Avec un budget media modeste, faut-il commencer par AdRoll, GoogleAds ou LinkedIn ?

Chez nous LinkedIn fonctionne le mieux pour générer des leads qualifiés. Cependant Google Ads (Adwords) est le plus simple à mettre en place puisqu’il repart de nos statistiques Google Analytics.

Téléchargez le livre blanc :