Vous avez votre sujet, les prospects ont répondu présent grâce à votre promotion carrée et votre landing page n’a jamais autant converti… Bon, il ne reste plus qu’à le faire, ce webinar ! Selon notre caractère et nos expériences, animer un webinar peut paraître compliqué. Bonne nouvelle : la recette (presque) magique existe pour s’assurer que tout roule.

Parce qu’on voulait vous faire profiter de nos erreurs comme de nos apprentissages, nous avons prévu une série d’articles rassemblant des vrais exemples BtoB français, des guides pratiques et des conseils testés sur le terrain pour vous aider à exploiter ce nouveau format au mieux.

Dans cet article, nous allons parler de l’animation des webinars : de la préparation à la prise de parole, comment faire passer les bons messages de la bonne façon ? Suivez notre guide.

webinar-réussir-son-webinar

1. Bien se préparer : notre checklist

Après nos nombreux essais et tests, pour nous, un “bon” webinar doit être :

  • vivant : des présentateurs enthousiastes, souriants
  • illustré et concret, avec de nombreux retours d’expérience et exemples issus du BtoB
  • centré sur l’échange : questions-réponses, interactions avec le chat…
  • clair, avec une trame logique
  • concis, de 45 minutes maximum.

Pas de panique ! Avec notre checklist, rien de plus simple que d’assurer sur tous les points 😉

1.1 Bien choisir son outil

De nombreuses plateformes sont disponibles sur le marché et il n’est pas évident de choisir. Nous avons comparé les performances et testé les trois plateformes de webinar les plus populaires dans un article dédié.

1.2 Préparer son script webinaire

Avoir un script permet de raconter une histoire, de s’assurer de respecter le timing et d’assurer une cohérence entre les parties. N’hésitez pas à le tester en conditions réelles pour être sûr(e) que vos parties s’enchaînent de manière logique, surtout si c’est votre premier webinar !

1.3 Fixer la durée

Prévoir environ 30 minutes de présentation (avec les éventuels petits blancs, les interruptions et les questions, ce temps s’écoulera TRÈS vite) pour être sûrs de ne pas dépasser 45 minutes maximum.
Au delà, les participants ne sont plus concentrés… ou ont faim, si comme nous vous faites vos webinars à 11h30 😉

1.4 Faire une répétition générale

Rien de mieux qu’une répétition pour repérer tics de langage, mauvaises transitions ou certaines expressions peu claires. Faire au moins une répétition est d’autant plus important si l’on co-anime le webinar avec quelqu’un, pour s’entraîner à se passer la balle et réaliser quelques tests techniques.
A vérifier notamment : les micros, les partages d’écran, le lancement des sondages et l’onglet de chat.

1.5 Avoir quelqu’un en coulisses

Pour être concentré au maximum sur sa présentation et serein, rien de mieux que de pouvoir se reposer sur quelqu’un qui puisse gérer les éventuels soucis techniques, les questions du chat ou tout autre besoin.

1.6 Veiller à sa connexion internet

C’est d’autant plus valable si on est en télétravail ! Couper le wifi des téléphones, arrêter Netflix (on ne le dira à personne, nous aussi on regarde Lupin entre midi et deux), les jeux en ligne ou autres peut permettre de gagner de la bande passante qui fera toute la différence en termes de qualité.
Le mieux : une bonne connexion en ethernet (et un plan B) !

1.7 Préparer un endroit adapté

Notre fond d’écran en dit beaucoup sur nous et sera visible par tous les participants durant le webinar.
Sans en faire des tonnes, un lieu sobre, calme et bien éclairé (de préférence, en lumière frontale pour un effet bonne mine) sera déjà du plus bel effet.
Chez Plezi, notre salle de réunion dédiée aux webinars est proche de notre open space : nous n’hésitons pas à prévenir tout le monde qu’un webinar se déroule pour nous assurer que des sons extérieurs ne s’entendent pas.
Petit plus : mettez quelques éléments avec votre marque derrière vous (panneaux, mugs…) et gardez un élément visuel reconnaissable si vous vous êtes lancés dans une série.

1.8 Faire des vérifications de dernière minute

Le webinar va bientôt commencer. Que vérifier rapidement ? Voici les questions à se poser ces questions avant de se lancer :

  • Ma caméra est-elle bien à hauteur des yeux ?
  • Mon micro est-il de bonne qualité et testé ?
  • La lumière est-elle frontale, rend-elle bien ?
  • Et surtout : ai-je pensé à une petite bouteille d’eau (plate) ?

2. Les bonnes pratiques pour assurer pendant le live

C’est le moment du grand show. Là, on ne va pas se le cacher, la personnalité fait beaucoup. Nous ne sommes pas égaux face aux caméras ! Mais en gardant quelques éléments en tête, on peut mettre toutes les chances de son côté.

2.1 Se connecter 10-15 minutes avant le webinar

On peut ainsi accueillir les premiers arrivants et en profiter pour s’assurer que l’on est bien vu et entendu.

2.2 Garder une attitude souriante et détendue

Même si l’on est stressé, ne tombons pas dans le travers de “si j’ai l’air le plus sérieux possible, je serai pris au sérieux !”. Souvent, ce sont les animateurs les plus détendus, n’hésitant pas à faire un peu d’humour ou à aborder quelques sujets de façon décalée -sans trop en faire- qui ont le plus de succès. N’ayez pas peur des cafouillages et ou des petits blancs et prenez les avec le sourire ! Rester soi-même permet d’être naturel et de mettre les participants à l’aise. Ça paraît magique, mais ça met vraiment une bonne ambiance directement.

Chez Plezi, Adeline et Benoît ont déjà arboré des chemises bariolées pour un webinar (vous vous en rappelez peut-être si vous nous suivez depuis longtemps ;)) et même des chapeaux de cowboy pour l’événement Marketing Wild Wild West. On peut être sérieux sans se prendre au sérieux !

Photo des coulisses d'un webinar b2b

coulisses d’un webinar Plezi

2.3 Bien rythmer son webinar

L’attention des participants baisse très régulièrement. Pour ceci, pas de secret, il faut animer sa présentation en alternant les formats : quizzs, sessions de questions-réponses, varier les visuels sur les slides… Si l’on est deux -ce que l’on recommande fortement et on vous explique pourquoi– rien de mieux que de se renvoyer la balle très régulièrement, rebondir pour enrichir ce qui a été dit, etc.

2.4 Répondre au x questions en direct

Ca peut paraître contre-intuitif, mais on s’est rendu compte que ne pas garder les questions pour la fin peut vraiment faire toute la différence. En prenant les questions le plus tôt possible, on fait comprendre aux spectateurs qu’ils peuvent aussi être acteurs de ce moment d’échange. Nous l’avons vu en webinaire : plus tôt nous répondons à la première question, plus nous avons de questions par la suite !
Pour les participants comme pour nous, il est beaucoup plus enrichissant de faire évoluer un peu sa présentation en fonction des questions posées en direct.

3. Comment faire une bonne présentation ?

La présentation est le support visuel principal de tout votre webinar et sert à résumer ou éclaircir tout ce que l’on dit à l’oral. Images/ pas d’images ? Gifs ? Couleurs ? Listes ? Textes ? Comment faire une présentation claire et agréable ? On vous dit tout.

3.1 Découper sa présentation

Plutôt que d’avoir un enchaînement de slides jusqu’à la conclusion, il vaut mieux diviser sa présentation en plusieurs parties. L’enchaînement des idées est alors beaucoup plus clair et cela permet aux participants de garder toute la structure en tête et de les associer à des grandes idées plus facilement. L’idée ici est de bien faire sentir aux personnes assistant au webinaire le fil rouge, l’histoire que l’on souhaite raconter.
Par exemple, voilà comment nous avions découpé la présentation pour notre webinar sur le planning éditorial :

Slide de présentation du sommaire d'un webinar

3.2 Éviter les slides surchargées

Le ratio texte/image est très important. La règle d’or donnée à tous les présentateurs est de ne pas dépasser les 20 mots par slide. 20 mots, c’est très peu ! Si l’on peut tordre cette règle, il faut garder en tête que trop de texte sur une slide détourne l’attention des participants de notre discours, complexifie notre message et peut clairement décourager.
Le mieux : beaucoup d’illustrations, un peu de texte… et beaucoup de paroles. C’est dans l’échange que réside la vraie valeur d’un webinar !

3.3 S’appuyer sur des chiffres concrets

Les chiffres donnent du poids à notre discours et retiennent l’attention : statistiques d’études, résultats observés dans notre équipe ou chez nos clients… . C’est d’autant plus vrai quand nos prospects sont des marketeurs : on a besoin de concret !

slide d'un webinar b2b présentant des chiffres et résultatsexemple d’une slide d’un webinar Plezi partageant des chiffres b2b

3.4 Partager son expérience et donner des anecdotes

C’est ce qu’on met un point d’honneur à faire dans tous nos contenus et c’est souvent ce qui est apprécié par nos prospects. Partageons nos retours d’expériences, nos réussites, tests : c’est ce qui est le plus instructif !

Dans l’exemple ci-dessous, nous avons partagé avec transparence toute notre expérience lors de la refonte de notre identité visuelle dans un webinar dédié. Le bon comme le mauvais !

slide d'un webinar b2b présentant un retour d'expérienceexemple d’un webinar Plezi « retour d’expérience »

3.5 Utiliser un schéma pour illustrer certains concepts

Certains concepts peuvent nous paraître simples ou évidents, mais ça n’est pas forcément le cas pour les participants de notre webinar. Un schéma sera toujours plus clair que de longues explications, et captera l’attention avec facilité.

Par exemple, dans ses webinars, Benoît parle souvent du cercle vertueux appliqué au marketing (ou marketing flywheel). Un schéma et c’est tout de suite plus concret !

exemple d'une slide de webinar expliquant un concept avec un schéma

Une recette reste une recette. Nous vous avons partagé la nôtre, mais à vous de l’adapter ! L’essentiel reste d’écouter ses prospects et de proposer des contenus qui aient du sens pour eux avant tout.

Par exemple, Germinal est connu pour ses webinars très décontractés : on a l’impression de discuter à la même table qu’eux dans un bar. Stéphane Truphème, qui est consultant, est très doué pour donner des anecdotes croustillantes qui illustrent bien ses sujets. Lors de l’événement Saloon Énergie, les conférences étaient ultra techniques… mais c’est ce qui était recherché par les participants !

Si nous avons bien appris quelque chose avec l’expérience, c’est que copier un système sans l’adapter n’apporte jamais les résultats escomptés. Chaque marketeur a sa valeur, chaque entreprise sa valeur ajoutée : à nous de trouver la bonne variation de cette recette pour l’adapter au mieux. Et vous, c’est quoi votre ingrédient secret ? 🙂

visionner le webinar sur comment organiser un webinar

Marie Nodet

Marie Nodet

Après avoir été pendant quelques années la community manager officielle de Plezi, Marie est maintenant content manager junior.