Les objets de vos emails sont les premiers éléments que vos destinataires voient de votre message. Il est important que ces derniers soient immédiatement incités à ouvrir votre email. Pour ce faire, vos objets doivent être percutants, et susciter la curiosité de vos lecteurs. 

Un email sophistiqué, bien travaillé, avec un message important ne vaut rien s’il n’est pas ouvert !

Découvrez nos conseils pour des objets d’emails qui feront toute la différence, dès leur arrivée dans la boîte de réception de vos destinataires.

1. Pourquoi est-il nécessaire d’optimiser vos objets d’email 

Compte tenu de la quantité d’emails que nous recevons chaque jour, cette première ligne dans la boîte emails détermine la probabilité qu’a votre message d’être ouvert, ou mis directement à la corbeille (voire d’atterrir dans les spams). 

L’objet et le pré-header de votre email doivent marquer les esprits à l’aide de phrases accrocheuses et de messages clairs. Petite précision ici, le pré-header (souvent également appelé “en-tête”) sont les premiers mots issus de votre mail qui apparaissent lorsque vous consultez la liste de l’intégralité de votre boîte de réception.

exemple d'objet de mail et de pré-header

Vous avez sans doute longuement travaillé sur le contenu de votre email, et il est important que ce travail porte ses fruits. Une campagne emailing est vouée à l’échec si vos destinataires ne l’ouvrent pas. Tout comme pour la création de votre site web professionnel pour lequel vous devez veiller à avoir du trafic, vous devez vous assurer que vos emails trouveront des lecteurs. Vos lignes d’objets doivent être percutantes, et attirer l’attention sur votre message.

En concentrant vos efforts sur les objets de vos emails, vous verrez votre taux d’ouverture augmenter, et vous éviterez sans doute que vos emails soient classés comme courriers indésirables. 

Il est aussi important de vous assurer de transmettre les bons messages aux bonnes personnes, et d’adapter l’objet au type de lecteur qui recevra votre email. 

2. 8 conseils pour rédiger des objets d’email percutants

2.1. Soyez unique dans la boîte de réception des e-mails

Afin de concevoir des lignes d’objet percutantes vous devez connaître votre public cible sur le bout des doigts, et bien travailler le persona de votre clientèle type. 

Définissez avec précision leurs profils démographiques, leurs habitudes et leurs attentes. Pour collecter un maximum d’informations utiles pour vos emailings, veillez à bien configurer vos formulaires d’abonnements sur votre site.

Déterminez ensuite ce que votre entreprise peut leur apporter de plus que vos concurrents directs et indirects. 

Si votre entreprise est bien connue de votre cible,  n’hésitez pas à mettre en avant le nom de celle-ci dans vos objets d’emailings. Il est fort probable que de nombreux destinataires seront tentés d’ouvrir votre e-mail simplement parce qu’ils connaissent déjà votre enseigne. 

2.2. Faites des lignes d’objet courtes

Les lignes d’objet qui apparaissent dans les boîtes de réception sont limitées, d’autant plus avec l’habitude qu’ont les lecteurs de consulter leurs boîtes e-mail depuis des supports mobiles sur lesquels l’affichage est réduit. 

Pour éviter que vos lignes d’objet ne soient écourtées, et perdent tout leur sens, assurez-vous de ne pas dépasser approximativement cinq à sept mots par objet (soit environ 30 à 40 caractères).

Vous pouvez même miser sur un objet très court, de un à trois mots-clés, pour vous démarquer des autres emails. Vos lecteurs parcourent sans doute leur boîte mail très rapidement en écartant les messages qui n’ont aucun caractère d’urgence. Avec un objet très court mais percutant, vous aurez plus de chances que votre e-mail soit ouvert. 

2.3. Évitez les mots et ponctuations « spam » dans les lignes d’objet 

Les majuscules et les points d’exclamation sont à proscrire de vos objets, si vous ne souhaitez pas être considéré comme un courrier indésirable. 

Le langage trop promotionnel est à éviter lui aussi. Essayez de ne pas mettre des mots comme « Achetez » « Promotion » ou « Gratuit »  dans vos objets. Ce type d’objets arrive souvent dans les spams.

Pour contourner ce problème, mettez surtout en avant votre expertise, ou votre utilité, plutôt que vos offres promotionnelles. 

2.4. Posez des questions ouvertes dans la ligne d’objet

Pourquoi utiliser une question en guise de ligne d’objet ? Simplement parce qu’elles sont un très bon moyen d’attiser la curiosité de vos destinataires.

Les questions annoncent le thème de votre email, sans dévoiler d’information cruciale. Ce qui pousse vos lecteurs à vouloir en savoir plus, et surtout à connaître la réponse à cette fameuse question. Pour cela, une seule solution : ouvrir votre email ! 

Voici un exemple d’objet à question ouverte :

 exemple d'objet de mail à question ouverte

2.5. Utilisez un objet « teaser » pour inciter votre cible à ouvrir votre e-mail

Au quotidien, tout le monde déteste les publicités, en revanche on apprécie les bandes-annonces de films. Il faut s’inspirer de ce constat pour concevoir des lignes d’objets qui attirent l’attention en donnant un bref aperçu de vos valeurs ajoutées, plutôt que d’utiliser d’entrée de jeu une punchline très commerciale

Imaginez une courte phrase qui suscitera l’intérêt de vos destinataires, sans en dire trop afin de garder le suspens entier jusqu’à l’ouverture de l’email. 

2.6. Insérer un nombre dans l’objet de votre email

Il est reconnu que les chiffres contenus dans les titres des articles de blog augmentent le taux de clic, il en est de même pour l’objet de vos emails.

Tout comme pour un article de blog, le but d’un email est d’être ouvert, et lu. Il est donc tout à fait possible d’appliquer les mêmes stratégies pour attirer l’attention. 

Les données chiffrées inspirent souvent confiance, et donnent envie d’en savoir plus sur le sujet dont il est question. 

La présence de chiffres dans vos objets d’emails permet de transmettre votre message de façon directe et claire, et peut apporter une information précieuse à vos destinataires concernant votre offre, ou vos produits et services. 

Voici un exemple d’objet qui attire l’attention grâce à la présence d’un chiffre dans son objet :

exemple d'un objet d'emailing avec un chiffre

2.7. Racontez une blague avec l’objet de votre e-mail

L’humour est un bon moyen de se démarquer dans une boîte de réception. En effet, il est bien rare encore que des emails à but commercial fassent sourire leurs destinataires avant même d’être ouvert. 

Vous pouvez adapter votre humeur à votre entreprise, et/ou à votre cible, et être plus ou moins subtile selon les circonstances. 

exemple d'objet d'emailing humoristique

De simples jeux de mots sont déjà un très bon moyen de marquer les esprits. Vous donnerez ainsi une bonne raison à vos destinataires de lire l’objet de votre email, et l’envie de l’ouvrir. 

2.8. Partagez l’élément clé de votre message directement dans le sujet 

Mettez en avant vos nouveautés, ou le message principal que vous souhaitez faire passer dès l’objet d’email. 

Dans l’exemple ci-dessous, Elegant Themes, éditeur du thème WordPress “Divi”, utilise un émoji et un message qui va droit au but pour créer un sentiment d’urgence et nous donner envie d’ouvrir cet email pour profiter de cette promotion “exclusive”. 

exemple d'emojis dans un objet de mail

Conseil bonus : utilisez le texte de prehead pour optimiser les taux d’ouverture de vos emails

Le prehead, c’est la première ligne de votre message qui s’affiche juste derrière votre objet dans les boîtes de réception de vos destinataires, et ce sur tous les supports fixes et mobiles. 

Le but de cette première ligne est de résumer le contenu de votre email. Profitez de ces quelques mots supplémentaires pour ajouter une incitation à ouvrir l’email.

Vous pouvez appliquer les conseils précédents à ce prehead afin d’accrocher vos lecteurs, et leur donner envie de lire votre message au complet. 

Voici trois conseils de base pour vous guider dans la rédaction de votre prehead :

Limitez-vous à un nombre de caractères compris entre 85 et 100 caractères : Allez à l’essentiel, et donnez tout de suite les informations attendues par votre lecteur.

Donnez du sens à votre prehead : Utilisez des mots-clés et des tournures de phrases qui permettent à vos lecteurs de vous comprendre rapidement. Vous pouvez aussi utiliser des emojis pour marquer l’esprit de vos destinataires, si cela reste cohérent avec votre marque.

Personnalisez autant que possible votre prehead : Si vous le pouvez, incluez le nom de votre client. Pour ce faire, appuyez vous sur CRM, de nombreuses alternatives à Salesforce permettent de créer des emailings personnalisés. Vous pouvez aussi donner des renseignements qui lui sembleront pertinents. Voir son nom apparaître ou obtenir des informations utiles dès l’ouverture de sa boîte mail incite le lecteur à cliquer pour connaître davantage le contenu de votre message.

bonnes pratiques pour le pré-header de vos mails

Enfin, il est essentiel de suivre la performance de vos différents objets de mail et pré-header. Pour cela, il vous faudra suivre le nombre d’ouvertures uniques à chaque envoi, ce que vous pouvez faire avec une solution de marketing automation comme Plezi !

call to action pour télécharger le livre blanc sur l'intérêt de s'équiper d'une solution de marketing automationNous espérons que notre article vous aura permis de créer des lignes d’objet percutantes qui augmenteront votre taux d’ouverture et de développer votre acquisition, en complément de votre stratégie SEO/SEA.

Et vous, quelle est votre formule magique pour écrire des bons objets de mail ?

Article invité, rédigé par Hugo Le Bras de Salesdorado

 

Paul-Louis Valat