Quelle méthodologie pour réussir l’externalisation de certaines compétences de son entreprise ?

| 10/04/2018 | Inbound Marketing | 0 Commentaires

L’inbound marketing demande du temps et des ressources dont vous ne disposez pas forcément interne. A un certain point, vous allez vous rendre compte que vous ne pouvez pas faire tout(e) seul(e). Vous allez alors vous poser la question de l’externalisation. Quelles compétences faut-il externaliser ? A quel prestataire ? Selon quel process ? L’externalisation des compétences est un enjeu stratégique qui s’accompagne souvent d’un peur de l’échec et d’un sentiment diffus de dépossession. Pourtant, externaliser sans se dévoyer, c’est possible ! La preuve en 4 étapes.

Découvrez le retour d’expérience de Fanny

01. Identifiez précisément vos besoins

Pour réussir votre externalisation, vous devez évidemment commencer par une analyse complète de vos besoins.

Vous vous lancez en inbound marketing ? Vous aurez besoin des ressources suivantes :

  • Rédaction web : une plume aiguisée pour produire vos contenus.
  • SEO : un dompteur de sortilèges Google pour vous faire grimper au plafond des résultats de recherche.
  • Community Management : un animateur de vos communautés sur les réseaux sociaux.
  • Lead Management : un magicien des conversions pour générer des leads et les faire avancer dans votre tunnel de conversion.
  • Webdesign / UX design : un maître en ergonomie web pour créer des parcours et une expérience client sans accrocs.
  • Prospection commerciale : pour traiter les leads fournis par le marketing

Parmi ces compétences, lesquelles êtes-vous en mesure de gérer en interne ? A mon sens, le lead manager doit rester en interne. En effet, c’est celui qui occupe la position centrale, il est le chef d’orchestre de votre stratégie d’inbound marketing.

Mais, pour le reste, vous devez analyser le fonctionnement de votre entreprise et évaluer vos ressources en interne. Avez-vous les personnes compétentes pour s’occuper de ces missions ? Et, si oui, disposeront-elles du temps nécessaire pour le faire de manière optimale ?

Si ce n’est pas le cas, il faut penser à externaliser la compétence.

02. Déterminez ce que vous attendez d’un prestataire extérieur

Une fois que vous êtes résolu à externaliser une compétence, il serait tentant de se lancer bille en tête dans la recherche du prestataire idéal. Pourtant, le travail de préparation ne s’arrête pas là.

Avant de partir en quête de la perle rare, vous devez encore définir vos attentes vis-à-vis d’un prestataire.

A ce stade, vous allez créer un cahier des charges qui décrira les contenus de la mission et les résultats attendus de votre collaboration.

Cette étape, pourtant essentielle, est souvent oubliée. Et les conséquences sont préjudiciables. Si vous n’avez pas suffisamment défini les contours de la mission, vous allez mal cibler les prestataires. Vous allez vous adresser à des professionnels trop généralistes, trop chers pour vous ou peu compétents. Bref, vous allez partir à l’aveuglette.

Quand vous aurez un entretien avec un prestataire, vous allez être trop vague, vous n’aurez pas les réponses à toutes ses questions. Vous allez vous étonner des montants demandés. Ou alors vous allez laisser le prestataire prendre la main en vous disant que c’est lui qui sait. Or, c’est à vous de savoir ce que vous voulez. Sinon, c’est frustrant pour les deux parties.

03. Choisissez le prestataire idéal

Maintenant que vous savez où vous allez, le choix du prestataire peut s’effectuer sur des bases saines. En effet, vous êtes en mesure d’exprimer clairement votre besoin et les conditions de la collaboration. En conséquence, avec ces éléments en main, vous allez déjà limiter largement votre choix.

Vous allez maintenant chercher un prestataire avec lequel vous allez pouvoir établir une relation de confiance. Quels sont les critères à prendre en compte ?

A mon sens, le niveau de spécialisation est un premier élément de choix. Sur la rédaction de contenus, par exemple, vous allez privilégier un rédacteur qui connaît votre secteur d’activité, qui a des références dans votre domaine.

En entretien avec un prestataire, vous allez naturellement évaluer sa compréhension de vos enjeux. Mais le critère le plus important, c’est sans doute celui des valeurs. Assurez-vous de choisir un prestataire qui partage vos valeurs, quelqu’un avec qui vous aurez envie de maintenir une relation durable et mutuellement profitable.

04. Etablissez un process d’externalisation durable et mutuellement consenti

Vous avez trouvé le partenaire de votre choix. J’utilise le terme « partenaire » à dessein car, si vous voulez réussir votre externalisation, vos prestataires doivent être associés à votre succès.

Comment mettre en place une relation d’externalisation durable et efficiente ? Vous devez instaurer une relation de confiance. Mais attention, une relation de confiance ne se limite pas à des échanges interpersonnels agréables. La confiance se loge aussi dans les process.

Vous et votre partenaire partagez les mêmes enjeux. C’est l’une des joies de l’externalisation. Vous interagissez avec un interlocuteur qui connaît les contraintes économiques. Des deux côtés, il s’agit donc de réaliser une mission de manière efficace, c’est-à-dire conforme aux attentes et en un minimum de temps.

Pour cela, il faut du process. Vous avez été clair avec votre prestataire sur vos besoins et vos attentes. Ensemble, vous devez déterminer le plus court chemin pour les satisfaire. Cela passe par un suivi formalisé et régulier de la prestation. Vous devez donc établir un calendrier des actions, une routine de fonctionnement, des outils de partage et d’échange dédiés pour faciliter la collaboration.

Vous vous lancez en inbound marketing ? Pour réussir, vous aurez besoin d’externaliser certaines compétences. Une externalisation réussie repose sur deux éléments-clés : un choix de prestataire éclairé et un relation de confiance durable. En amont, vous devrez donc évaluer précisément vos besoins et vos attentes et les communiquer à vos prestataires. Une fois que vous aurez choisi un partenaire, vous gagnerez à mettre en place ensemble un process de collaboration rigoureux et consenti par les deux parties.

articles Associés

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
0 Commentaire

Vous voilà convaincu ?