Snacking Content B2B : l’intégrer dans une stratégie content marketing

| 02/08/2018 | Content marketing |

Toujours plus vite… Que l’on parle de nos vies, de nos processeurs de téléphone ou des contenus que l’on consomme, la tendance est au plus rapide. L’inbound marketing nous encourageant à produire des contenus en quantité, il est facile de tomber dans la production de contenus rapides à créer et consommer au détriment de la qualité. Mais est-ce que cela nous ramène plus de leads ? Nous l’analysons dans cet article.

Télécharger le livre blanc : comment vous allez planter votre stratégie d'inbound marketing, ou pas !

01. Définition du snacking content

Le “snacking content” est un contenu court voué à être consommé rapidement par l’internaute. Il est souvent composé de visuels permettant une lecture rapide et a pour objectif d’être partagé massivement sur les réseaux sociaux.

À l’époque où tout le monde se bat pour capter l’attention des internautes, le snack content ne cherche pas à changer les pratiques mais plutôt optimiser au maximum le peu d’attention qu’un internaute accordera au contenu : titre accrocheur, facilité de navigation, visuels…

Démocratisé dans le milieu B2C avec des sites comme Topito, il a été intégré dans les stratégies marketing de contenus B2B en utilisant les mêmes leviers : les émotions et les réseaux sociaux.

02. Les types de snacking content en B2B

Il existe différents types de snacking content exploitables par les marketeurs B2B dans leur communication digitale :

  • Les vidéos courtes : vidéos tutos, teasers pour vos événements ou explications de fonctionnalités.
  • Les fils de publications sociales : idéal pour faire des résumés d’événements, il permet de revivre les moments forts de la journée, tout en mettant en avant les personnes présentes.
  • Les infographies : très en vogue ces dernières années, elles ont été tellement utilisées qu’elles ont perdu de leur impact. Bien faites et plutôt courtes, le retour sur investissement pour ce type de contenu pourrait vous surprendre.
  • Les définitions : l’objectif est ici d’améliorer son référencement web.
  • Les mêmes et GIFs : C’est LE snack content le plus utilisé. Il permet souvent de déclencher une émotion positive. Attention cependant à ne pas tomber dans l’excès si l’on ne veut pas perdre toute crédibilité.
  • Les citations : bien souvent couplées avec un visuel pour être facilement partagées.

03. Exemples de snacking content B2B

A. Les vidéos

La vidéo est annoncée comme le format le plus prometteur depuis 2015. Mais il s’agit d’un format très difficile à maitriser et demande quelques moyens. Une bonne pratique ? Donnez la parole à vos clients !

Voici un exemple de vidéos snack content par Plezi :

B. Les fils de publications sociales

Le fil de publications sociales est un moyen facile d’interagir avec des influenceurs : relevez leurs tweets lors d’un événement et créez une page de résumé dans laquelle vous les citez. Laissez la magie opérer et vous deviendrez vite vous-mêmes l’influenceur du salon !

Pour cela rien de plus simple, il suffit de cliquer sur le bouton d’un tweet par exemple et de récupérer le code pour l’intégrer à votre page :

Intégration d'un tweet dans un article pour créer un snack content

C. Les infographies

Certains diront qu’ils ne supportent plus les infographies ! “Oui…mais” on vous répond ! Certes elles sont vues et revues, et la quantité créé notre lassitude de ce snack content. Et pourtant, nous avons eu de très bons retours avec notre infographie sur le RGPD

Notre bonne pratique chez Plezi ? Nous l’avons imprimée et distribuée au salon emarketing…. et nos interlocuteurs étaient ravis ! Nombreux sont ceux qui nous ont envoyé des photos de cette infographie affichée dans leurs bureaux !

Découvrez comment créer votre infographie.

04. Snack Content VS Slow Content, les enjeux du marketing de contenus

Le marketing a voué un vrai culte au buzz et à la capacité à créer des contenus déclenchant une forte émotion. Plus l’on publie, plus on attirera l’attention….

Et pourtant, un contrecourant est en train de voir le jour, appelé le “Slow Content” : il s’agit d’arrêter la course à la quantité, de prendre le temps de recycler nos contenus et de créer de véritables contenus de qualité.

Si l’on en croit l’étude de Moz et BuzzSumo, les snack contents qui sont beaucoup partagés n’auront pas forcément beaucoup de liens entrants. Autrement dit, les snacks contents n’ont pas un objectif SEO mais bien un objectif de partages et de visibilité. Cette étude démontre que les listes et les vidéos sont les contenus obtenant le plus de partages.

Que vous tendiez vers le slow content ou non, il est essentiel de varier vos contenus et intégrer les snack contents dans votre stratégie d’inbound marketing. Véritable outil de captation de partages et de viralité sur les réseaux sociaux, ces contenus permettent d’améliorer votre visibilité en ligne et sont à intégrer dans votre ligne éditoriale. La clé est dans la variété des contenus et il sera essentiel d’ajouter à votre stratégie de contenus des articles de blog plus longs et avec pour objectif d’améliorer le référencement naturel.

articles Associés



0 Commentaire

Vous voilà convaincu ?