1. Pourquoi procéder à une refonte de votre site web ?

Plusieurs signaux vous indiquent qu’il est temps de refaire votre site web :

  • Votre webperf est insuffisante : des temps de chargement trop longs de vos pages web affectent l’expérience utilisateur. Non seulement les internautes risquent de mettre fin à leur navigation mais ils seront aussi peu enclins à revenir sur votre site. Pour être mieux référencé, votre site doit être au top techniquement. C’est pourquoi l’optimisation de la performance web justifiera une refonte de site.

 

  • Votre site n’est pas sécurisé : depuis 2017, les algorithmes Google favorisent les sites en https. Logique car un site ayant adopté un protocole plus sécuritaire garantit aux internautes une meilleure expérience de navigation. Si votre site est encore en http, il est temps de le remettre à jour.

 

  • Vous changez de stratégie marketing : si vous optez pour un nouveau positionnement, vous devrez envisager une modification en profondeur de votre site. De même, si vous mettez en œuvre une stratégie d’inbound marketing, vous aurez besoin d’un site optimisé pour la génération de leads.

 

  • Votre site est mal référencé : vous n’apparaissez pas en première page sur Google pour les mots-clés que vous ciblez. Une refonte de votre site vous permettra d’améliorer votre référencement SEO que ce soit d’un point de vue technique ou dans l’optimisation des contenus.

 

Si vos warnings se sont allumés à la lecture de ces points de vigilance, vous devriez envisager une refonte de votre site web. Mais attention, la refonte n’est pas un exercice anodin. Mal préparée, elle peut être préjudiciable, notamment en termes de référencement naturel. C’est pourquoi il est important de considérer la refonte comme un projet digital à part entière.

2. Refonte de site ET/OU inbound marketing ?

C’est le dilemme du marketeur : prioriser une refonte du site web ou l’équipement d’une solution de marketing automation pour lancer sa stratégie d’inbound marketing ?

Analysons ce que cela implique pour chacune des deux options :

La refonte du site web :

  • Aspects techniques : https, compatibilité mobile des pages, redirections de pages, choix de CMS.
  • Aspects rédactionnels : création de contenus de blog et rédaction des pages.
  • Aspects UX : analyse du parcours des prospects et optimisation de la navigation avec les liens internes et “call to action”.
  • Aspects de conversion : gestion des call to actions, gestion des formulaires.
  • Aspects SEO : optimisation des articles et des contenus, gestion des redirections.

La mise en place d’une stratégie d’inbound marketing / solution de marketing automation :

  • Analyse et définition des personas : optimisation du parcours d’achat, analyse des intentions et intérêts.
  • Mise en place d’une stratégie de contenus : priorisation des contenus à créer par phase d’achat, analyse des opportunités SEO, rédaction des contenus.
  • Stratégie de conversion : analyse et optimisation des parcours d’achat en fonction de la maturité d’un prospect.

La mise en place d’une stratégie d’inbound marketing aura donc un effet structurant : elle accompagne la refonte et assure un ROI rapide : plutôt que de refaire le site PUIS de penser conversion et parcours de visite, on va intégrer cette réflexion dès la refonte afin d’éviter de refaire le travail deux fois.

Cela va notamment permettre d’intégrer dès la conception du site les scripts de suivi statistique et d’identification des prospects, ainsi que les formulaires permettant de qualifier progressivement les prospects.

Pour résumer : adopter l’inbound marketing pendant la refonte du site permettra de structurer la démarche, et raccourcir le temps nécessaire pour obtenir un retour sur investissement sur le nouveau site internet.

3. 6 étapes pour réussir votre refonte de site

Une refonte réussie ne doit négliger aucun aspect. Technique, SEO, contenus, parcours de conversion, vous devez d’abord analyser vos performances, détecter les points faibles puis définir un cahier des charges pour votre nouveau site web.

Etape N°1 : Réalisez un audit de votre site actuel

Une refonte est un projet essentiel dans votre stratégie digitale. Avant de fixer des objectifs SMART, vous devez commencer par analyser le site existant à travers un audit de votre site web.

Cet audit comportera 4 grands volets :

  • L’audit de navigation : vos menus de navigation permettent-ils de guider facilement l’internaute vers les pages qui répondent à son besoin ?

 

  • Un audit conversion : votre site web vous permet-il d’atteindre vos objectifs de génération de leads et de conversion ?

 

  • Un audit SEO : votre site est-il suffisamment bien référencé sur les mots-clés que vous ciblez ?

 

  • L’audit technique : votre site répond-il aux critères d’optimisation technique (temps de chargement, responsive design) ?

En utilisant Google Search Console et Google Analytics, vous pourrez visualiser les pages qui présentent des performances satisfaisantes et celles qui génèrent peu de résultats.

Votre audit vous permettra aussi d’évaluer la pertinence de votre parcours de conversion et de le réajuster en fonction de votre buyer’s jouney. En connaissance de cause, vous allez choisir d’optimiser certaines pages et d’en fusionner d’autres. Vous aurez aussi des indications sur la stratégie de contenus à suivre.

Voici comment un tuto vidéo pour réaliser un audit avec l’outil URL Profiler :

Etape N°2 : Choisissez votre CMS

Un CMS est un système de gestion de contenus qui vous permet de créer et publier des contenus en ligne sans passer par la programmation HTML. WordPress est le plus utilisé au monde mais il existe différentes solutions.

En fonction de vos objectifs et de votre expertise, il est important de choisir le CMS adapté. Il est important également de vous assurer que vous avez la main sur votre CMS. Soyez attentif car certains prestataires proposent des solutions propriétaires qui vous empêcheront de modifier votre site à votre guise.

Etape N°3 : Effectuez les modifications de type https

Profitez de votre projet de refonte pour accroître le niveau de sécurité de votre site. Vous serez gagnant car vos visiteurs pourront naviguer en confiance sur votre site. Et, de plus, passer votre site en https vous vaudra un coup de pouce de Google pour votre SEO.

Etape N°4 : Définissez votre plan de redirection

Le plan de redirection est une étape essentielle pour une refonte de site réussie. Si vous modifiez des URL sur votre site et vous ne planifiez pas de redirections, vous allez tout perdre en matière de SEO :

  • Vous allez perdre tout le trafic en provenance des moteurs de recherche que vous aviez péniblement acquis, en attendant l’indexation de vos nouvelles URL.
  • Votre site va perdre le bénéfice de tous les backlinks qui pointaient vers lui, ce qui va aussi se traduire par une dégringolade dans les résultats de recherche.

 

Pour établir un plan de redirection, vous devez procéder par étapes :

Etape N°5 : Suivez vos redirections

L’absence de redirections est très préjudiciable pour votre site. Par conséquent, il ne suffit pas de planifier vos redirections. Une fois que vous les avez mises en place, effectuez un suivi pour vous assurer que vos visiteurs sont correctement redirigés.

Sur Google Search Console, allez dans le menu « Exploration » puis cliquez sur « Erreurs d’exploration ». Vous obtiendrez ainsi la liste et le détail des URL que Google n’a pas réussi à explorer. Et vous pourrez corriger les erreurs qui apparaissent en refaisant vos redirections.

Etape N°6 : Entrez dans une dynamique d’optimisation continue avec le Growth Driven Design

Comme nous le disions plus haut, une refonte de site est primordiale quand certains voyants sont au rouge. Cependant, refaire son site de fond en comble est assez chronophage et l’impact sur votre activité n’est pas neutre.

Aussi, plutôt que de mettre en ligne un nouveau site tous les deux ans à l’issue d’une refonte conséquente, nous vous recommandons plutôt d’opter pour l’optimisation continue à travers le Growth Driven Design.

refonte site internet vs growth driven design

Par rapport au webdesign traditionnel, le Growth Driven Design est fondé sur une logique de test and learn qui permet d’améliorer « touche par touche » votre site web sans passer par une refonte complète. En ce sens, il est le parfait corollaire d’une stratégie d’inbound marketing. En effet, l’inbound marketing repose lui aussi sur une logique d’optimisation continue.

Ici, on construit un site web sur la base de la stratégie d’inbound marketing, en particulier les personas et leur buyer’s journey. Puis on utilise un outil comme Hotjar pour vérifier si nos hypothèses de départ se vérifient dans la pratique. Est-ce que les parcours de navigation des internautes collent à ce que nous avions préalablement imaginé ? Dès que ce n’est pas le cas, on opère une modification en conséquence et ainsi de suite.

Une refonte de site web est un projet qui requiert une extrême vigilance. En effet, la moindre erreur peut vous faire perdre le bénéfice de tous vos efforts SEO. Dans tous les cas, la refonte devra s’appuyer sur la stratégie d’inbound marketing préalablement construite. Ainsi, vous optimiserez votre site pour générer des leads et augmenter vos taux de conversion en vous basant sur vos personas et leurs parcours d’achat. Le growth driven design vous permettra d’optimiser votre site en continu pour coller en permanence aux exigences de votre stratégie d’inbound.

Télécharger le modèle de Benchmark des solutions de marketing automation