En tant que marketeur on attend souvent le moment parfait pour mettre en place un outil de marketing automation. Refonte, CRM, contenus… on veut que tout soit parfait avant de s’équiper. Avoir une roadmap nous rassure : on ne veut pas mettre la charrue avant les boeufs, que notre choix de nous équiper influe sur nos actions en cours… Breaking news : le moment parfait n’existe pas ! Il y aura toujours une campagne en cours, un gros projet, une action à mener… Bref, le meilleur moment, c’est maintenant.

Nos clients nous le confirment tous les jours : mettre en place un outil de marketing automation, c’est toujours un gain de temps. Encore plus lors de certaines périodes charnières !

1. S’équiper d’un outil en marketing automation alors qu’on fait la refonte de son site internet

La refonte d’un site internet, c’est souvent la première étape que l’on veut mettre en place en tant que marketeur BtoB. Or, c’est un sacré chantier : arborescence, UX, messages clés, identité visuelle…

Pas le temps de s’occuper de marketing automation -en tout cas c’est ce que l’on pense.

Or, pour faire une refonte de site internet pour l’inbound, il faut comprendre ce qui ne va pas sur le site internet précédent.

Pour ceci, Google Analytics peut aider, mais il n’y a rien de mieux que de bien analyser le comportement de ses visiteurs ! En effet, pour construire un site vraiment ajusté à leurs besoins, rien de mieux que de comprendre leur expérience dans son intégralité.

En actionnant des leviers d’acquisition comme des formulaires ou landing pages sur ce vieux site qu’on ne peut plus voir en peinture, on peut quand même générer des leads (en attendant la nouvelle version) et surtout : comprendre ce qui pêche !

Pour une refonte -et dans notre vie de marketeur en général- rien de mieux que la donnée.

Ce qui ne se mesure pas ne pourra jamais être amélioré. Plutôt que de naviguer à vue ou sur des “instincts” pour notre refonte, rien de mieux que de récolter des vraies données d’utilisation.

En prenant ses marques sur l’ancien site, on peut aussi préparer l’optimisation du nouveau.

Un site magnifique mais qui n’est pas fait pour l’inbound ne pourra pas performer par sa présence seule : avec un logiciel de marketing automation comme Plezi, on transforme ce site en levier de notoriété, d’acquisition et de structure.

Nous détaillons le cas d’Open Bee, un de nos clients, qui ont mis en place Plezi en même temps que leur refonte de site. Ils ont pu combiner vision métier, nouvelles fonctionnalités et nouveau site internet pour revoir entièrement tout leur parcours prospect et client.

2. S’équiper d’un outil en marketing automation alors qu’on est en train de choisir un CRM avec ses commerciaux

S’équiper d’un CRM est tout sauf un choix simple. Ce type de projets demande beaucoup de discussions avec les commerciaux, des alignements de processus, la mise en place de benchmark…

Et puis, avec un CRM, on peut faire un peu de marketing automation… non ?

En fait, pas vraiment : la réflexion pour s’équiper d’un outil de CRM nous amène nécessairement à nous poser des questions au marketing, comme la définition d’une stratégie de scoring ou l’évaluation de notre buyer journey.

C’est parce que, pour que tout fonctionne bien -et que notre investissement soit pertinent, les processus entre commerciaux et marketeurs doivent être alignés.

Dans la réalité, outil de CRM et de marketing automation sont complémentaires : on ne peut pas faire de vrai marketing automation avec un CRM, et même un très bon outil de marketing automation ne vous permettra pas de suivre vos clients jusqu’à la vente.

L’idéal : entamer ces réflexions en même temps pour asseoir ensemble tous les processus autour du parcours d’achat de nos prospects pour sélectionner deux outils qui sont complémentaires et peuvent communiquer entre eux.

À la recherche d’un CRM ? Nous aussi, choisir notre CRM a été un casse tête. Nous avons rassemblé nos réflexions sur les bonnes questions à se poser lorsque l’on choisit un CRM dans un article dédié.

3. S’équiper d’un outil en marketing automation en définissant sa stratégie éditoriale et de création de contenus

C’est notre premier réflexe -et c’est normal- quand on veut mettre en place une stratégie d’inbound marketing. On se dit : je dois d’abord poser les bases, définir ma stratégie, couvrir tout le funnel marketing en créant d’abord tout un ensemble de contenus. On pense d’abord à ses personas, à sa ligne éditoriale…

Sauf que, tous ces éléments (ligne éditoriale, personas, calendrier) ne sont pas fixés dans le marbre, au contraire : ce sont des outils qui sont utiles lorsqu’ils sont itératifs et évoluent avec nos réflexions et les retours du terrain.

Pour construire, il faut comprendre et analyser l’existant, créer, analyser encore, créer… C’est un cercle vertueux à construire, pas une droite.

Une solution de marketing automation comme Plezi fonctionne comme un scanner. On évalue toutes nos actions : emailings, site internet, réseaux sociaux, performance de nos ressources téléchargeables, performances de nos contenus de blog…

Très rapidement, et même avec très peu de contenus sous la main, on peut dégager des informations vraiment importantes :

  • Qui vient sur notre site ?
  • Quels sont les contenus les plus consommés ?
  • Quel canal d’acquisition est le plus performant ?

On peut alors analyser et ne pas partir tête baissée.

Plezi, chez nous, nous conseille même quels sont les prochains contenus à créer, au vu de l’existant et des profils de nos prospects, pour couvrir le tunnel d’acquisition de la façon la plus pertinente possible.

Ne pas foncer tête baissée et bâtir sur ce que l’on comprend, c’est ce que nous explique Alexandra, ancienne marketeuse chez 2Spark (et cliente Plezi) et désormais commerciale chez nous (et oui, nos clients nous aiment tellement qu’ils viennent nous aider à vendre notre produit, on est un peu fiers 🤓 ) :

Lorsque j’ai débuté chez 2Spark j’étais persuadée que devais produire un maximum de contenus comme les livres blancs et articles de blog. Avec Plezi, je me suis très vite rendue compte que c’étaient mes canaux d’acquisition les moins bons ! Au contraire, les petits-déjeuner que j’organisais (des webinars) me rapportaient beaucoup plus de leads qualifiés ! J’ai fait évoluer mon budget et mes actions marketing en fonction, testé de nouveaux canaux en comparant avec Plezi pour savoir ce qui fonctionnait le mieux. Avoir cette vision d’ensemble, c’est essentiel pour gagner du temps et être vraiment efficace.

Avec ce type de vision, on peut créer de nouveaux contenus pour nos prospects, mais également recycler des contenus marketing qui performaient moins bien que les autres. Un outil pour guider ses refontes, analyser ses performances et donner le cap… Il ne faut pas s’en priver, et surtout aux débuts !

On l’a bien compris : il n’y a pas de bon moment pour s’équiper en marketing automation, ou plutôt, il n’y a que des bons moments. La richesse de l’analyse proposée par un tel outil, impossible de s’en priver, encore moins dans des moments si importants pour notre vie de marketeur. Encore en pleine réflexion pour trouver le bon outil de marketing automation ? Nous avons une grille pour organiser votre benchmark en toute sérénité.

Call to action permettant de télécharger le cas client Lemonway

Adeline Lemercier

Adeline Lemercier

Après avoir fait ses classes chez Sage, Adeline est maintenant notre directrice marketing !