01. Identifiez et comprenez votre public-cible

La question de savoir pourquoi vous devez absolument définir des buyer personas – des profils-types de clients auxquels vos contenus s’adressent – a déjà été abondamment traitée sur ce blog. La raison d’être des personas, c’est de vous permettre d’entrer en contact avec vos clients idéaux, là où ils sont. Plus précisément, les personas vous servent à :

-Définir le ou les différents profils de vos clients

-Savoir quels types de contenus produire pour les attirer

-Savoir à quel moment publier vos contenus

-Connaître les points sensibles à aborder

-Définir les bons mots-clés (SEO)

Télécharger le kit complet du persona marketing

Une fois que vous avez compris ça, reste à savoir comment, en pratique, construire vos buyer personas. Voici quelques pistes, issues de notre expérience, pour vous guider dans votre quête :

Dressez une liste de questions ouvertes pour déterminer vos « personas théoriques », leurs profils et leurs motivations. Cela pourrait se résumer grossièrement de la façon suivante :

-Qui ? : secteur d’activité, type de société, nombre d’échelons décisionnaires, rôle de l’acheteur dans l’entreprise, profil sociologique, degré d’expertise, journée-type

-Où ? Où se situe-t-il géographiquement ?

-Pourquoi ? : Quel point de souffrance cherche-t-il à soulager grâce à ma solution ? Quels freins rencontre-t-il ?

-Comment ? : Comment s’y prend-il aujourd’hui ? Quels outils utilise-il ?

-Pour quels résultats ? Quelle est sa stratégie ?

 

Affinez les profils en multipliant les canaux de recherche :

-Rattachez les remarques et objections des clients relevées par vos commerciaux aux personas correspondants

-Effectuez un sondage auprès de vos clients actuels

-Interrogez des clients réels

-Rejoignez des groupes de discussion (sur Linkedin, par exemple) pour interagir avec des clients-cibles

-Compilez et analysez les données récoltées pour corréler une offre de contenus à chaque persona identifié.

optimiser blog entreprise

02. Définissez les mots-clés les plus pertinents pour le SEO

La construction des personas vous amène à envisager votre offre de contenus dans une optique user-centric. Si vous identifiez précisément vos clients-cibles et leurs motivations, vous êtes forcément amené à lister les questions qu’ils se posent en vue d’y apporter des réponses. C’est la base d’une bonne stratégie de content marketing !
Toutefois, l’optimisation de votre blog d’entreprise se situe à deux niveaux. Vous devez bien sûr murmurer à l’oreille de vos personas. Mais, pour être audible, vous devez d’abord passer un premier filtre : celui des moteurs de recherche. En d’autres termes, il vous faut répondre aux exigences SEO pour grimper dans les pages de recherche et générer plus de trafic.

Cela passe par un choix pertinent des mots-clés que vous mettrez en avant sur votre blog. Ayez bien à l’esprit qu’il sera difficile de vous positionner sur des mots-clés génériques très recherchés mais aussi très concurrentiels. A l’inverse, plus vous serez spécifique, plus vous aurez de chances d’être trouvé par des internautes qui recherchent précisément ce que vous mettez en avant. Pensez donc aux mots-clés longue traîne !
Pour vous aider dans votre recherche de mots-clés, vous pouvez utiliser un outil comme Yooda Insight, qui vous permet de faire un benchmark SEO de vos concurrents, d’établir une liste de mots-clés en rapport avec votre thématique et de vérifier l’acuité de vos mots-clés et les résultats de votre stratégie SEO.

optimiser blog d'entreprise

03. Etablissez un planning éditorial rigoureux

Maintenant que vous savez à qui vous vous adressez, de quoi vous allez leur parler et autour de quels mots-clés vous allez articuler votre blog, le moment est venu d’établir un planning éditorial pour formaliser votre production de contenus.

En effet, si le planning éditorial est en premier lieu un outil à usage interne, il n’en est pas moins un levier d’optimisation à part entière de votre blog d’entreprise :

-Il permet à vos lecteurs de bien identifier vos thématiques principales et secondaires

-Il impose une constance dans la publication de vos contenus et crée des rendez-vous réguliers avec votre audience

-Il facilite la mise en cohérence de vos contenus avec les cycles d’achat des clients

-Il permet d’adapter le calendrier des publications aux exigences du calendrier réel (pics d’achat, événement spécial, …)

strategie editorial planning editoriale blog entreprise

04. Composez des articles de blog optimisés

De plus en plus, Google favorise les contenus plus longs au motif qu’ils sont plus éducatifs, plus complets et donc plus efficaces dans les réponses qu’ils apportent aux internautes. Sous les 300 mots, vous n’existez pas. Optez pour une longueur moyenne de 600 à 900 mots. Si vous voulez creuser un sujet, vous pouvez facilement aller jusqu’à 1500 – 2000 mots.

A) Privilégiez des contenus longs

Comme dans une série, où l’intensité dramatique augmente cran par cran jusqu’à l’épisode final, le storytelling est le compagnon idéal du lead nurturing. En construisant un récit auquel vos leads s’identifieront et en avançant étape par étape, vous finirez par gagner l’engagement de vos leads.

B) Articulez votre post autour d’un mot-clé principal

Pour chaque article, définissez un mot-clé SEO qui sera au cœur de votre contenu. Ce mot-clé principal devra apparaître suffisamment souvent dans le corps de votre article pour que Google l’identifie clairement.

C) Rendez visible la structure de votre article

La lecture sur écran est très souvent une lecture en diagonale. Vos lecteurs doivent pouvoir évaluer en quelques secondes ce que votre article va leur apporter. Aussi, il est important de mettre en avant la structure de votre contenu en faisant apparaître des sous-titres facilement identifiables. Dans la même idée de faciliter la lecture, n’hésitez pas à utiliser des listes à points pour énumérer des notions rattachées à un même point central.

D) Intégrez des liens externes à vos articles

Les liens externes permettent de lier votre contenu à un contenu issu d’un autre site. Cette pratique permet d’asseoir votre crédibilité en prouvant à vos lecteurs que vous êtes en veille constante sur votre domaine. Autre avantage non négligeable, l’intégration de liens externes est utile pour montrer à un autre site que vous vous intéressez à son contenu. Ainsi, peut-être que, réciproquement, la rédaction de ce site extérieur sera tentée de lier ses contenus aux vôtres, améliorant de fait votre referral traffic.

E) Intégrez des liens internes à vos contenus

Pour optimiser votre blog d’entreprise, pensez à intégrer des liens internes à vos contenus. Bien sûr, ce n’est pas pour le plaisir de vous auto-citer. Mais, si vous avez mis un planning éditorial en place, cela signifie que vous avez développé une cohérence thématique sur votre blog. Par conséquent, vous aurez des contenus qui vont traiter de notions voisines ou complémentaires de celles abordées dans des articles déjà publiés.

Les liens internes permettront à vos lecteurs de bénéficier d’un focus ou d’un complément d’information sur un sujet donné. En outre, ils inciteront vos lecteurs à poursuivre leur navigation sur votre site tout en facilitant leur accès au contenu le plus pertinent pour eux. Vous maximisez ainsi les chances qu’ils cliquent sur vos call-to-action et s’engagent auprès de vous.

F) Intégrez des images à vos contenus

Le contenu web, c’est un peu comme les livres pour enfants. Ça donne plus envie quand il y a des images. Photos, illustrations, infographies, tout ce qui contribue à améliorer l’aspect visuel de vos articles est bon à prendre. Surtout si ces visuels contribuent à étayer votre propos. Faites en sorte que votre blog soit en phase avec la charte graphique de votre marque pour gagner en cohérence.

G) Choisissez des titres qui claquent

Avec l’image à la une, le titre de votre article est la première chose que verront les internautes. Alors, vous seriez fou de le négliger. Pour ma part, je vous conseille de ne choisir le titre définitif de votre article qu’après avoir composé le contenu. Mais que doit contenir un titre d’article ?

-Une promesse forte : c’est cette promesse que le contenu devra tenir. Par exemple, dans un magazine pour adolescentes, « comment cacher vos boutons en 5 minutes » est une promesse forte !

-Un (ou plusieurs) « power words » : Pardonnez-moi ce côté Jean-Claude Vandamme mais je ne connais pas d’équivalent made in France à « power words », ces mots qui amplifient portée d’un titre. Par exemple, auriez-vous lu cet article si mes conseils n’étaient pas « indispensables » ?

-Une adresse à la deuxième personne : « optimiser VOTRE blog d’entreprise », c’est quand même beaucoup plus impliquant pour vous, lecteur, que simplement « optimiser un blog d’entreprise », non ? Ne vous sentez-vous pas personnellement concerné par ce que je vais vous raconter ?

-Un chiffre : là aussi, « 5 conseils », ce n’est pas « des » ou « quelques » conseils. Ça implique l’idée que vous allez être précis, que vous avez un plan pour votre contenu, et que vous savez précisément où vous allez. Et ça permet au lecteur impatient de scanner les 5 points que vous lui avez promis pour y trouver ce qui l’intéresse.

05. Optimisez vos méta-données

A) Optimisez vos méta-descriptions

La méta-description est un texte de 150 mots ou moins qui n’apparaît pas dans le corps de texte de votre article mais sera uniquement visible dans les pages de recherche (les SERP) des moteurs de recherche et sur les partages sociaux de vos pages. Le but est de les écrire de telle sorte qu’elles incitent les internautes à accéder à votre site.

Intégrez à votre méta-description le mot-clé de votre article pour que les internautes soient assurés d’y trouver ce qu’ils cherchent.

B) Optimisez vos balises-titres

J’évoquais plus tôt l’importance de composer des articles structurés pour améliorer la lisibilité de vos contenus. Pensez, dans la même ligne d’idées, à optimiser vos balises-titres (h1, h2, h3, …). Ce n’est pas un critère décisif pour le classement SEO mais tout ce qui va dans le sens de favoriser la lecture et la compréhension de l’internaute est bon à prendre.

C) Optimisez vos images

Les images sont un plus non négligeable pour votre blog, à condition, là aussi, d’être optimisées. Afin qu’elles n’impactent pas négativement le temps de chargement de vos pages, pensez à réduire vos images. En effet, le temps de chargement est un critère SEO.
Toujours dans une perspective d’optimisation SEO, vos images doivent idéalement être renommées avec un texte contenant le mot-clé de la page. De la même manière, vous devriez aussi définir une balise alternative avec un texte contenant lui aussi le mot-clé de la page.

D) Optimisez vos URLs

En matière d’URL, la règle est assez simple : plus c’est court, plus c’est bon. Raccourcissez autant que possible vos URLs tout en y conservant le mot-clé de la page. En effet, l’URL est un critère important pour les moteurs de recherche. Les robots qui scannent vos contenus seront sensibles à l’adéquation entre vos URLs, vos mots-clés et le corps de votre texte.

Vous l’avez compris : la double optimisation de votre blog d’entreprise à destination des lecteurs et des moteurs de recherche est un enjeu majeur pour la réussite de votre stratégie d’inbound marketing. Nous avons ici abordé le blog au sens strict. Bien sûr, nos conseils gagnent à être complétés par une stratégie sur d’autres canaux, notamment à travers les partages sociaux. Vous avez développé un blog d’entreprise qui génère du trafic et de l’engagement ? N’hésitez pas à partager à votre tour vos best practices en commentaire !