Skip to main content

C’est le graal de tous les marketeurs : obtenir un bon positionnement Google, avec un site web ou des articles de blog référencés en haut du moteur de recherche. Un sacré challenge, face aux millions de contenus qui se battent les premières places sur les SERPs… Et face aux règles des algorithmes Google qui évoluent en permanence.

Au cœur des récents débats, on retrouve notamment ces questions : est-ce que les backlinks continuent d’impacter le SEO ? Faut-il continuer de les optimiser ? (Spoiler : oui et oui). Et quelles sont les étapes pour lancer sa stratégie de backlinks de qualité ?

Suivez le guide. Au programme :

Qu’est-ce qu’un backlink ?

Définition et importance des backlinks en SEO

Les liens externes : 3ème pilier essentiel du référencement naturel

Un backlink (ou lien retour) est un lien entrant vers votre site en provenance d’un site extérieur. Ce type de lien hypertexte est important pour le référencement naturel de votre site, sur les moteurs de recherche. Et ce, malgré les évolutions des algorithmes des différents moteurs. En 2024, les backlinks restent des éléments indispensables pour améliorer les performances d’une stratégie SEO.

On considère même que 40 % des 20 principaux critères de classement concernent les backlinks, selon l’étude de Semrush de 2024 ! Il s’agit du 3e pilier essentiel en matière de référencement naturel, en complément du contenu éditorial et de la technique “on-site”.

Les trois piliers du SEO

Mais alors, pourquoi ces backlinks ont autant de valeur en SEO ? Tout simplement parce qu’ils témoignent de la confiance que d’autres sites accordent à votre contenu. Quand des pages extérieures se lient au vôtre de cette façon, les robots interprètent cette démarche comme un signal positif. Ils se disent “ce contenu est pertinent, puisqu’il obtient des liens, il mérite donc de se positionner plus haut dans les résultats de recherche”.

Et bingo : c’est ainsi que les back links améliorent vos rankings SEO et votre visibilité sur les moteurs de recherche. Ils vous permettent de générer plus de trafic qualifié que vous pourrez ensuite convertir en leads, puis en prospects, puis en clients.

Hausse du trafic et de la réputation, meilleur référencement, respect des critères des robots d’indexation, meilleure autorité et popularité du site web… Les bénéfices d’une bonne stratégie de backlinking sont nombreux. Mais attention ! Au royaume de Google, tous les liens ne se valent pas.

Link building, netlinking, backlinking, hyperlink… Quelles différences ?

Avant de mettre en place votre stratégie SEO, un point est essentiel à connaître : maîtriser le jargon du SEO et ces différentes notions, pour prendre les meilleures décisions.

De son côté, le link building ou netlinking est la stratégie qui englobe l’acquisition de backlinks. Le link building est une pratique SEO qui consiste à acquérir des liens retours vers votre site en provenance de sites tiers. On considère donc les backlinks comme les résultats d’une approche de link building. Pour rappel, un backlink est un lien externe qui renvoie vers une page de votre site web.

Les backlinks

En matière de link building (ou netlinking), on considère également une variante : le linkBaiting. Fusion de “link” (lien) et “to bait” (appâter), le linkbaiting consiste à obtenir des liens retours vers votre site web sans les acheter, les solliciter, les récupérer à travers des articles invités. L’objectif est de créer du contenu régulier et extrêmement qualitatif, pour générer des backlinks naturellement vers votre entreprise.

Enfin, attention à ne pas confondre les backlinks avec les liens hypertextes internes ou externes (ou hyperlinks). Les hyperliens internes, présents sur votre site web, pointent vers d’autres pages de votre site web. Ce sont des leviers de maillage interne, pour aider les visiteurs à naviguer d’une page à l’autre en un clic seulement, sans revenir sur Google. Les hyperliens externes, eux, sont des liens présents sur votre site web qui guident vers d’autres sites web. Ils renforcent le maillage externe.

À retenir : un backlink correspond à un lien entrant vers votre site web d’entreprise, en provenance d’un autre site. Un hyperlien part de votre site web, en direction d’une autre page interne ou d’un site web externe.

Link building

 

Qu’est-ce qu’un backlink de qualité ?

Qu’est-ce que Google attend de vous ?

Google est toujours à l’affût, pour surveiller la quantité et la qualité des backlinks. Et aux yeux de l’algorithme, il vaut mieux obtenir 20 liens d’excellente qualité plutôt que 1000 de mauvaise qualité… Pour impacter votre autorité, votre popularité, votre réputation et votre référencement SEO. Mais comment définir ce qui fait la qualité d’un lien retour ?

Avant toute chose, la première chose à faire est de penser comme Google. Ce moteur regroupe à lui seul autour de 90% des recherches Internet. Donc, que ça vous plaise ou non, c’est lui qui dicte sa loi en matière de SEO. Et, si vous ne comprenez pas comment il fonctionne et ce qu’il attend de vous, vous ne parviendrez pas à avoir des liens retours de qualité.

La mission de Google est simple : organiser l’information, pour faire en sorte qu’elle soit accessible et utile pour chacun. La bonne nouvelle, c’est que les backlinks répondent à cette double exigence d’accessibilité et d’utilité. Lorsque vous insérez un lien externe sur votre site d’entreprise, que cherchez-vous à faire ? Vous donnez à vos lecteurs, accès à une ressource qui leur sera utile pour mieux comprendre ou compléter votre propos.

Aussi, pour obtenir des backlinks de qualité en retour, vous devez satisfaire à ces deux exigences :

  • Présenter un contenu bien organisé et facilement accessible pour l’internaute.
  • Fournir des informations utiles pour les sites qui se lieront aux vôtres et pour leur audience.

Les critères de qualité d’un backlink

Souvenez-vous : tous les liens retours ne se valent pas. Pour évaluer la qualité d’un backlink, les robots des moteurs de recherche prennent en compte une quarantaine de critères que l’on peut regrouper en trois grandes catégories.

L’autorité du domaine émetteur

En premier lieu, le moteur de recherche s’intéresse à l’autorité du domaine émetteur. En effet, plus vos liens émanent de sites présentant une autorité élevée, plus les moteurs de recherche les valorisent. C’est ce que l’on appelle le “domain authority”. En pratique, Google prend en compte les critères suivants :

  • Le positionnement du domaine : mieux il est positionné dans les résultats de recherche et plus ses liens sortants seront jugés qualitatifs.
  • La cohérence thématique : les sujets abordés sur le site émetteur et votre site sont-ils similaires ou complémentaires ?
  • L’ancienneté du domaine : Google attribue plus de crédit à un domaine plus ancien.
  • Le niveau de confiance et de fiabilité : est-ce que le domaine en question a déjà subi des pénalités ?
  • La quantité de liens sortants : Google aura tendance à accorder moins de valeur à un trop grand nombre de liens externes.
  • Le propriétaire du domaine : Google se méfie des propriétaires qui font des hyperliens entre deux sites qui leur appartiennent.
La qualité du contenu qui contient le lien

Ensuite, le moteur préféré des Français évalue la qualité d’un backlink sur la base de la qualité du contenu où figure ce lien sortant :

  • La pertinence du contenu et la cohérence avec le lien inclus : dans quelle mesure le contenu apporte-t-il des réponses aux problématiques des lecteurs ? Quelle valeur ajoutée le lien apporte-t-il en matière d’information additionnelle ?
  • La longueur du contenu : les évolutions SEO récentes montrent que, de plus en plus, Google valorise les ressources longues, supposées apporter des réponses plus profondes aux lecteurs.
  • La langue du contenu : Google valorise les hyperliens provenant d’une source rédigée dans la même langue. Là encore, ce sont la cohérence et la continuité de l’expérience utilisateur qui prévalent.
  • Les liens entrants de la page : Si la page elle-même reçoit de nombreux backlinks de qualité, le moteur de recherche accordera davantage de valeur à ses liens sortants.
La qualité intrinsèque du backlink

Google analyse la façon dont le lien entrant est structuré au regard des éléments suivants :

  • Le texte de l’ancre : L’ancre, c’est la partie de texte sur laquelle on clique pour accéder à un lien. Plus ce texte est pertinent et clair, grâce à des mots-clés adéquats, plus le moteur de recherche accordera de valeur au backlink.
  • L’emplacement du backlink : un lien retour situé dans le corps du texte d’un article aura plus de valeur qu’un lien situé en commentaire ou sur la barre latérale, par exemple.
  • La nature du lien : Google valorise les liens naturels au détriment des liens sponsorisés ou des liens d’affiliation.

Vous l’avez compris : les backlinks qualitatifs sont issus d’un site qui fait autorité, produisant des ressources de qualité et proposant un lien qualitatif, au regard de son ancre, son emplacement et sa nature. On parle aussi de liens “DoFollow”, qui sont pris en compte par les robots des moteurs de recherche (ou crawlers), au moment d’analyser et d’améliorer votre positionnement. En complément, Google scrute le Page Rank (PR), son indicateur qui mesure la popularité d’un site Internet en fonction des hyperliens retours.

Évidemment, la notion de qualité peut évoluer en fonction des nouvelles directives de Google. En revanche, ce qui ne change pas, c’est l’intransigeance des robots vis-à -vis des backlinks toxiques…

 

Qu’est-ce qu’un mauvais backlink ?

C’est la bête noire du SEO : les hyperliens de mauvaise qualité, ou backlinks toxiques. Ces liens envoient de très mauvais signaux à Google. La conséquence ? Votre site web peut être pénalisé, et son classement peut drastiquement chuter dans le classement des moteurs de recherche.

Un mauvais lien entrant peut s’appuyer sur les critères toxiques suivants :

  • Un site web sans rapport avec votre thématique
  • Un site web non indexé sur Google
  • Un site étranger
  • Un site de spam, annuaire ou issu de réseaux peu fiables
  • Un lien spam créé par des robots, et souvent intégré dans un commentaire générique
  • Un lien dissimulé en bas de page ou invisible
  • Un site web avec un contenu dupliqué
  • Une page avec des mots-clefs suspicieux comme “argent”, “gratuit”, “gagner”, etc.


Pour éviter ces hyperliens de mauvaise qualité, voici votre mission : optimiser votre référencement naturel en vous appuyant sur les bons leviers. Découvrons-les ensemble.

Comment optimiser son référencement naturel grâce aux backlinks ?

Les backlinks naturels

Voici l’option à privilégier, pour générer des liens de qualité : les backlinks naturels. Ces liens pointent vers votre site web sans contrepartie financière. Pour les obtenir, différentes stratégies s’offrent à vous :

Publier des contenus de qualité sur votre site web

Par exemple, avez-vous un blog, sur lequel vous publiez régulièrement des articles intéressants ? Avez-vous une page “Ressources” sur votre site Internet, où télécharger des ressources premiums ? Tous ces contenus sont des aimants à liens externes. En plus de répondre aux attentes de vos personas grâce à des ressources pertinentes, vous améliorez votre SEO, votre trafic et vous affinez votre autorité dans la durée.

Notre conseil : créez des ressources longues pour augmenter vos chances d’obtenir des back links. En effet, en moyenne, les articles longs reçoivent 77,2 % de liens entrants en plus que les articles en formats courts. (Source : Backlinko).

Pratiquer le guest blogging et les partenariats

Une pratique courante et éprouvée pour obtenir des hyperliens retours consiste à rédiger des articles qui seront publiés sur des blogs extérieurs. C’est ce qu’on appelle le guest blogging (ou article invité). Parmi les blogs influents sur vos thématiques, repérez ceux qui acceptent les articles invités. Proposez-leur de rédiger un article pertinent pour leur audience et qui complétera leur offre de contenus.

Le guest blogging est une stratégie gagnante des deux côtés. L’hôte bénéficie d’un article gratuit et intéressant pour ses lecteurs. Et, vous, en tant qu’invité, vous placez des hyperliens dans votre ressource (en quantité raisonnable) sur un site qui fait autorité.

Vous pouvez même nouer un partenariat, pour faire de l’échange d’articles sur vos blogs respectifs. Ou bien simplement interviewer un expert de votre secteur dans vos propres ressources (blog, webinar, réseaux sociaux). Si vous interrogez une personne extérieure et que vous la présentez comme un expert, il est très probable que cette personne aura envie de partager votre contenu auprès de son audience et de l’intégrer à ses propres contenus. La relation peut même se poursuivre en échangeant des back links contre un post sur les réseaux sociaux.

En plus d’obtenir des liens qualitatifs et d’améliorer votre SEO, ces partenariats vous permettent de tisser des relations solides avec des acteurs de votre secteur. Idéal, pour la création d’actions marketing communes, pour toucher de nouvelles audiences… Et stimuler la croissance.

Sourcer les sites externes avec du potentiel

Parmi ces sites avec lesquels vous pouvez mettre en place une stratégie de backlinking, on retrouve :

  • Les pages avec des liens cassés pointant vers vos pages : contactez les propriétaires, pour remplacer les liens par les bons URLs.
  • Les sites qui référencent vos concurrents : pourquoi ne pas vous ajouter à la liste ?
  • Les pages qui vous mentionnent sans faire de lien : ajouter un lien entrant ferait toute la différence…
  • Les annuaires : choisissez de préférence des annuaires thématiques par rapport à votre activité. Mais attention : Google n’est pas toujours friand de ces canaux, n’en abusez pas !
  • L’espace commentaires des blogs et forums : rédigez des commentaires constructifs sur des plateformes tierces, et profitez-en pour ajouter un lien vers votre site web.

Pour analyser tous ces potentiels backlinks et sites web à solliciter, certains outils seront nécessaires. Par exemple, Ahrefs ou Ubersuggest vous aident à optimiser votre stratégie de backlinking.

Les backlinks payants

Acheter des backlinks en B2B, une (vraie) bonne idée ?

Je vous vois venir. Malin comme vous êtes, vous vous dites qu’il y a sûrement un moyen de hacker le netlinking pour obtenir des backlinks en quantité et sans effort.

Au risque de vous décevoir, vous n’êtes pas le premier à penser ça. Aux prémices du SEO, quand les propriétaires de sites ont commencé à saisir l’intérêt des liens retours, ils ont mis en place différentes techniques pour gonfler artificiellement la quantité de backlinks vers leur site.

Création de sites satellites, échange d’hyperliens avec des sites spécialisés dans ce genre de manœuvres et, bien sûr, achat de backlinks, faisaient partie intégrante des stratégies SEO… Jusqu’à ce que Google sorte le drapeau rouge et range ces pratiques dans la catégorie maudite du « black hat SEO ».

Le « black hat SEO », c’est un peu comme la magie noire en sorcellerie. On sait que ça existe. Ça peut rapporter gros à court terme. Mais on sait aussi que, si on se fait prendre, ça risque de mal tourner.

Car, justement, Google en a vite eu assez de ces backlinks fumeux qui dopaient artificiellement le SEO de certains sites de piètre qualité. Normal, la mission de Google, c’est de fournir à l’internaute la meilleure expérience de recherche. Et, donc, les meilleurs résultats possibles.

En achetant des backlinks pour vous la couler douce et augmenter vos rankings, vous risquez de déchanter rapidement. Si vous vous faites attraper par la patrouille, vous prenez, sans autre forme de procès, une pénalité de la part de Google. De quoi anéantir votre trafic organique du jour ou lendemain.

Prendre le risque d’acheter des backlinks : deux solutions

Vous l’avez compris : les hyperliens achetés sont considérés comme toxiques par Google. Une telle décision est risquée, mais si vous aimez jouer avec le feu, deux stratégies s’offrent à vous :

  • Internaliser l’achat : l’idée, c’est de contacter et de négocier vous-même l’achat de liens entrants, auprès de sites web ou médias pertinents. Cette approche prend du temps, et demande un minimum d’expérience, pour repérer les bons partenaires et mener à bien les négociations.
  • Externaliser l’achat : il existe des agences spécialisées en backlinking artificiel, qui proposent un service clé en main pour l’achat de liens. Vous pouvez aussi vous tourner vers des plateformes de mise en relation payantes. Ces options sont plus onéreuses. Selon Ahrefs, le prix moyen d’un lien retour sur les plateformes de vente est de 361 $. Cependant, cet investissement a le mérite de vous faire gagner du temps… À consacrer à votre stratégie SEO ou SEA ?


cta permettant de télécharger la checklist du SEO

4 étapes pour lancer sa stratégie de backlink

Vous êtes maintenant fins prêts à renforcer votre stratégie SEO grâce aux backlinks. Cette forme de netlinking externe se déploie pas à pas, en suivant les 4 étapes suivantes :

Définir les mots-clés sur lesquels se positionner de manière stratégique

Une bonne stratégie SEO commence toujours par une bonne stratégie de mots clefs. Par exemple, voici notre mode de fonctionnement chez Plezi : on définit dans un premier temps des listes de mots-clés par niveau de maturité de nos cibles.

  • En phase de Découverte : on sélectionne des mots-clefs très larges, comme “budget marketing” “stratégie éditoriale”, “buyer persona”, etc.
  • En phase d’Évaluation : notre cible est plus intentionniste, donc on se concentre sur des mots-clefs plus spécifiques, comme “outil marketing automation”, “logiciel inbound marketing”,”solution inbound marketing”, etc.
  • En phase d’Achat : les mots-clefs sont plus difficiles à identifier, ils sont principalement associés à un concurrent “Plezi vs…” ou à la recherche de feedback “avis Plezi”.

En partant de ces différents mots-clefs par phase du funnel marketing, on peut ensuite faciliter la création de ressources adaptées… Et aller chercher des partenaires qui se positionnent sur ces mots-clefs !

Créer ou optimiser les contenus et pages de votre site web

Souvenez-vous : un backlink est un lien entrant qui pointe vers une page ou contenu de votre site Internet. Mais avant d’obtenir ces backlinks… Encore faut-il avoir les bons contenus, vers lesquels ces hyperliens renvoient !

Alors, votre mission (si vous l’acceptez) ? S’assurer que vos pages web soient bien optimisées. Les critères d’optimisation les plus importants sont les suivants :

  • La structure HTML
  • Le design responsive
  • Le temps de chargement
  • L’insertion des métadonnées
  • Un contenu à jour et correctement rédigé
  • Et évidemment, la présence des mots-clefs définis en amont, sur lesquels vous souhaitez vous positionner

Le fond et la forme de votre contenu ou page web comptent, pour obtenir des backlinks de qualité.

Analyser et prioriser les contenus qui doivent être valorisés via de nouveaux backlinks

À cette étape, 4 critères doivent être pris en compte :

  • Le potentiel de trafic estimé pour la page qui arrive en 1ère position sur les moteurs de recherche (comptez sur Ahrefs pour vous l’indiquer)
  • Le nombre de backlinks nécessaires pour se positionner face à vos concurrents, et arriver en top 3 ou 5 sur Google
  • Le ranking actuel de votre contenu (là encore, Ahrefs est votre allié)
  • Le budget nécessaire et que vous souhaitez débloquer pour la création des liens. À savoir, les prix évoluent selon l’autorité du domaine…

Par exemple, chez Plezi, nous avons commencé par lister toutes les pages référencées en première et deuxième page Google sur les mots-clés stratégiques de notre activité, et qui génèrent un minimum de trafic. Puis, place au benchmark de notre nombre de backlinks et de celui de nos concurrents, mieux positionnés. On regarde avant tout le score d’autorité du domaine des pages mieux référencées, afin de comprendre : quel est le point fort des concurrents ? Leur score d’autorité du domaine, le nombre de backlinks, ou les deux ?

Si notre score d’autorité du domaine (DA) est proche des pages web mieux référencées que nous, rien de plus simple : il nous suffit de définir le nombre de backlinks en plus à aller chercher. Le tout, en prenant une marge supplémentaire. Par exemple, si notre concurrent à 100 hyperliens externes et que nous n’en avons que 80, l’objectif est d’aller chercher non pas 20, mais 40 hyperliens entrants supplémentaires.

Suivre en permanence ses backlinks

En multipliant les occasions de générer de nouveaux liens retours, vous impactez positivement sur vos rankings. Mais, pour optimiser votre stratégie de netlinking, vous avez aussi besoin de savoir qui se lie à vos contenus et comment. Un suivi régulier est nécessaire, pour mesurer l’efficacité de vos actions.

Pour cela, vous pouvez utiliser des outils d’analyse SEO pour analyser en détail tous vos liens entrants, désavouer les liens de type spam dont vous ne voulez pas et de trouver de nouvelles opportunités de liens. Prêts à découvrir ces outils ?

Quels outils utiliser pour analyser et suivre ses backlinks ?

Pour analyser, surveiller, mesurer et suivre vos hyperliens externes, les outils SEO ne manquent pas. Voici une liste de solutions que vous nous conseillons de tester :

Nom de la solution Description Lien vers le site web
Google Search Console Outil gratuit de Google pour visualiser les backlinks basiques. Google Search Console
Ahrefs Outil complet pour l’analyse détaillée des backlinks, incluant la qualité des liens et leur évolution. Ahrefs
SEMrush Fournit des analyses complètes des backlinks et permet la comparaison avec les concurrents. SEMrush
Majestic SEO Spécialisé dans l’analyse des backlinks avec des données détaillées sur les liens. Majestic SEO
Moz Pro Offre des informations détaillées sur les backlinks à travers son outil Link Explorer. Moz
Monitor Backlinks Outil pour surveiller les backlinks et recevoir des alertes sur les changements. Monitor Backlinks
Linkody Focus sur le suivi des backlinks avec notifications pour les nouveaux liens et les liens perdus. Linkody
BuzzSumo Analyse de contenu et suivi des partages qui génèrent des backlinks. BuzzSumo

 

Stratégie de backlinks : place à l’action !

Au royaume du SEO, quelque chose ne change pas, malgré les années et les évolutions des algorithmes : le contenu reste roi. Et source de ROI.

En ajoutant à votre stratégie de contenu une couche de netlinking, grâce aux liens entrants, vous amplifiez ses résultats : plus de trafic, de visibilité, de crédibilité, un meilleur référencement… À condition que ces liens soient de bonne qualité. Et grâce à ce guide, vous savez maintenant comment créer des backlinks qualitatifs, et quels sont les critères qui garantissent cette qualité.

Alors, maintenant, place à l’action. Et si vous avez besoin d’un dernier coup de pouce pour trouver des idées de contenus, les créer et bien les référencer… Voici notre méthode dévoilée :

 La checklist du SEO

 

Henri Groues

Henri Groues

3 Commentaires

  • mekki st

    thanks

  • aryne

    thank you

  • amel

    Merci pour cet article