Vous avez compris que le contenu était le socle de votre stratégie d’inbound marketing. Alors, avant de devenir un superhéros de l’inbound marketing, apprenez d’abord à devenir un superhéros du content marketing. Voici 8 conseils qui vous aideront à créer et diffuser des contenus qui se remarquent.Découvrez le guide sur le Marketing Automation !

C’est quoi, du contenu de qualité ?

L’autre jour, j’expliquais à un responsable marketing que, pour mettre en place une stratégie inbound marketing qui fonctionne à plein régime, il fallait d’abord s’assurer de produire des contenus de qualité. Le client m’interrompt : « d’accord, mais ça veut dire quoi, du contenu de qualité ? ».

A quoi mesure-t-on la qualité d’un contenu ? Qu’est-ce qui fait qu’un contenu est meilleur qu’un autre ? Bien sûr, je pourrais vous dresser une liste entière de KPIs pour mesurer l’efficacité de votre content marketing. Mais allons à l’essentiel : un bon contenu, c’est :

 

-Un contenu qui est lu : il doit donc être bien référencé sur les moteurs de recherche et répondre aux problématiques de vos personas.

-Un contenu qui suscite l’engagement : il doit tenir toutes ses promesses, refléter votre expertise sur votre secteur d’activité et inciter l’internaute à interagir avec vous.

Réussir son content marketing, ce n’est pas uniquement créer des contenus. C’est mettre en place une stratégie formalisée, portée par une méthodologie en 4 étapes :Une fois que vous maîtrisez la méthode, vous pourrez optimiser votre stratégie de contenu en suivant les 10 conseils qui vous permettront de vous démarquer de vos concurrents.

01. Rencontrez vos personas

Il est impossible de créer du contenu de qualité si vous ne savez pas précisément à qui vous vous adressez. C’est la règle d’or du content marketing. Si vous ne définissez pas (ou mal) vos buyer personas, soit vous prêcherez dans le désert, soit vous parlerez de steak tartare à des végétariens. Dans tous les cas, quoi que vous fassiez par ailleurs, votre contenu sera à côté de la plaque.

Votre contenu doit rencontrer vos personas. Entrer en résonance avec eux, avec leurs points de frustration et leurs attentes. Cela implique que vous ayez préalablement défini qui sont vos personas. Et, ensuite, que vous ayez transposé leurs problématiques en opportunités de contenu. Ainsi, vous vous assurez que vos contenus répondent avec pertinence à des questions que se posent vos clients-cibles. Et, vous savez quoi ? En plus, c’est bon pour le SEO…

02. Utilisez les bons mots-clés

Créer du contenu SEO-compatible, c’est faire en sorte que vos contenus arrivent le plus haut possible sur les pages de recherche (SERP). En particulier sur Google. Les algorithmes Google sont complexes et évoluent à chaque nouvelle update.

La tendance forte, c’est de privilégier un contenu pertinent en termes de réponse à l’utilisateur. Ce qui rejoint mon premier point. Si vous avez défini clairement ce que recherchent vos personas, quels mots-clés ils utilisent, vous avez plus de chances d’être dans les mêmes rails que Google.

Malgré tout, ne misez pas tout sur votre intuition. Il existe de très bons outils pour le SEO et la recherche de mots-clés. Pour ma part, j’utilise Yooda Insight pour créer une liste de mots-clés en rapport avec les problématiques de mes clients-cibles. Insight vous permet également de consulter les mots-clés utilisés par vos concurrents.

03. Créez du contenu suffisamment long

Parmi les critères des algorithmes Google pour pénaliser ou valoriser un contenu, la longueur du texte entre également en ligne de compte. Les textes contenant moins de 300 mots sont pénalisés. A l’inverse, Google aura tendance à valoriser des contenus rédactionnels plus longs (1300 , 1500 mots, voire plus). C’est toujours la même logique qui prévaut. Plus un texte est long, plus il est supposé répondre de manière satisfaisante aux problématiques de l’utilisateur.

04. Soignez la structure de vos contenus

Google valorise les contenus mieux structurés. Adoptez une structure claire pour vos contenus, des titres et des paragraphes bien définis. D’une part, les robots des moteurs de recherchent scrutent vos titres et sous-titres (les fameuses balises h1, h2, h3). D’autre part, la lecture sur le web se fait généralement en diagonale. Donc, outre vous faire aimer par Google, vous facilitez aussi la vie à vos lecteurs, qui pourront ainsi mieux repérer les passages qui les intéressent.

Rendez vos titres et sous-titres plus visibles en modifiant la police ou la couleur pour les faire ressortir. Aérez vos textes et ajoutez-y des visuels quand c’est pertinent.

05. Créez des titres qui donnent envie

Vous voulez qu’un internaute s’arrête sur vos contenus et qu’il prenne du temps pour les lire ? Donnez-lui envie de faire cet effort. Le titre de votre contenu doit contenir une promesse forte. Il doit donner, en quelques mots, un avant-goût de la valeur ajoutée qu’apportera la lecture.

Faites-donc en sorte que vos conseils soient « infaillibles », que vos articles rendent vos lecteurs « meilleurs ». Les contenus, dont les titres contiennent des chiffres, sont aussi plus consultés : 5 astuces, 8 bonnes raisons…. Enfin, les internautes cherchent des réponses à leurs problématiques. Dites-leur « comment » s’améliorer, réussir, …

Ah… Et surtout, n’oubliez pas une autre règle d’or : votre contenu doit tenir la promesse incluse dans le titre !

06. Trouvez votre style

Être meilleur que vos concurrents, c’est d’abord être différent. Si vous évoluez dans un secteur concurrentiel avec d’autres marques qui misent aussi sur le content marketing, vous devez redoubler d’efforts pour vous faire remarquer.

Vous visez les mêmes publics-cibles que votre concurrent ? Vos personas respectives présentent les mêmes problématiques ? Alors, vous allez y répondre exactement de la même manière ? Evidemment, non !
Utilisez le contenu comme un axe de différenciation. Imprimez votre propre style. Votre concurrent est un expert reconnu du domaine et, en conséquence, il adopte un style « expert » plutôt académique ? Adoptez un ton décalé. Osez l’humour et l’émotion. Jouez sur les contrastes. Vous pouvez être pertinent sans être ennuyeux. Vous le saviez, non ?

07. Variez vos contenus

Vous pouvez vous différencier par le style de vos contenus. Vous pouvez aussi vous différencier par la nature des contenus que vous proposez. Si le contenu rédactionnel est bon pour le SEO, d’autres types de contenus sont plus adaptés pour la viralité : on les appelle les snacking contents . Les contenus visuels se partagent bien mieux sur les réseaux sociaux.

Gardez bien à l’esprit que votre content marketing n’est pas mono-canal. Les contenus que vous publiez sur votre site web doivent aussi être conçus pour être partagés sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, une bonne infographie vaut mieux qu’un gros bloc de texte. Sur Facebook, une photo ou vidéo a plus de chances de devenir virale. En variant les formats, vous donnez plus de chance à vos contenus d’être davantage partagés et, donc, plus lus et plus engageants.

08. Facilitez le partage social de vos contenus

Hourrah. Vous avez suivi nos conseils. Google vous aime et les internautes se ruent vers votre site. Vous n’allez quand même pas les laisser s’en aller comme ça, sans rien faire. En premier lieu, profitez de la qualité de vos contenus pour créer l’engagement grâce à des call-to-action attrayants. C’est la logique de l’inbound marketing. Maintenant, dans une perspective purement content marketing, il vous appartient aussi de faire vivre le contenu que vous avez créé à la sueur de votre front.

Amplifiez-le sur vos réseaux sociaux et grâce à l’email marketing. Facilitez le partage social en incluant dans vos contenus des invitations à partager sur Twitter. Ou, au moins, mettez des boutons de partage sociaux très apparents sur vos articles. De ce point de vue, vous pouvez vous inspirer du Content Marketing Institute qui reprend ces best practices d’article en article.Vous avez mis en place une stratégie de content marketing qui porte ses fruits ? N’hésitez pas à nous faire part de vos astuces pour que vos articles soient plus visibles et génèrent davantage d’engagements. On attend avec impatience vos best practices en commentaires…Découvrez le guide sur le Marketing Automation !

Charles Dolisy

Charles Dolisy

Charles est notre Plezident ! Il a co-fondé Plezi en 2015 avec Renaud de Lacotte avec pour objectif de révolutionner le marketing automation B2B.

risus. sem, id quis, id, at mattis ipsum sed non Lorem quis