S’il existe plein de techniques pour aller chercher l’inspiration pour des sujets en écoutant ses prospects, trouver bonne idée après bonne idée d’article de blog n’est pas toujours si simple. Puis, une fois l’idée trouvée, quel format privilégier pour aborder son sujet au mieux ?

Chez Plezi, nous avons écrit tous types d’articles sur beaucoup de sujets différents. Voici la liste des types d’articles pour attirer ses prospects, testée sur le terrain !

1. L’article type “liste”

Une liste… c’est ce que l’on fait dans cet article. 🤓 C’est un format très populaire, apprécié des lecteurs et facile à lire : avec ses nombreux titres, son enchaînement clair et ses petites parties dynamiques, c’est un format qui peut s’adapter à tous les sujets.

Bonus supplémentaire : les chiffres, ça attire l’œil ! En mettant en valeur les éléments de notre liste, nous pouvons attirer les prospects vers nos articles plus facilement. On connaît tous ces titres accrocheurs :

  • 10 questions à se poser avant de …
  • 15 outils pour gérer…
  • Se lancer en 5 étapes…

Notre article “42 outils de Content Marketing B2B classés par objectif” attire encore aujourd’hui beaucoup de trafic. C’est aussi parce que nos prospects, avec la liste, savent dans quoi ils s’engagent.

L’avantage : Très simple à rédiger, sans plan en parties et sous parties, ce type d’article simple se partage bien sur les réseaux sociaux et rapporte du trafic.

2. L’idée d’article type “tutoriel”

Forcément, pour ce type d’article, il vaut mieux avoir quelque chose à expliquer.

Pour un sujet un peu technique, c’est parfait : si on veut expliquer un mécanisme de notre produit, une notion un peu obscure pour les marketeurs ou une nouvelle technique innovante, le tutoriel est un bon format.

Chez Plezi, on l’a fait notamment pour la Google Search Console : utilisée par nos prospects mais complexe à prendre en main, c’est une requête souvent faite sur les moteurs de recherche par les marketeurs.

Nous devions nous positionner dessus… et un tutoriel semblait être le format parfait pour adresser cette requête de nos prospects.

Nos conseils pour un article tutoriel qui aide vraiment à la compréhension de vos prospects :

  • bien détailler son plan pour clarifier l’article au maximum. Le but ici est d’être le plus clair possible pour nos lecteurs avec une structure forte et reconnaissable.
  • mettre de nombreuses images ou captures d’écran de ce que l’on veut illustrer pour, là aussi, faciliter la compréhension : les schémas maison (faits avec Canva par exemple), ça plaît aussi !

Par exemple, dans notre article-tutoriel sur la Google Search Console, nous avons divisé le tutoriel en plusieurs parties :

Sommaire détaillant le plan d'un article de blog

L’avantage : on peut expliquer quelque chose en détail, prendre le temps d’apporter de la valeur à ses prospects et de se positionner en expert.

3. L’article type “produit”

Dans cet article, on peut mettre en valeur une facette de notre produit et comment il répond à une problématique de nos clients et prospects.

Avec cet article, c’est enfin l’occasion de parler de son produit sans faire trop de chichis ! D’habitude, en content marketing on fait preuve de parcimonie lorsqu’il s’agit de nous : cette règle s’oublie (presque) dans ce type d’article.

Presque, car c’est notre conseil principal : pour mettre en valeur une facette de notre produit, rien de mieux que de parler d’abord de la problématique à laquelle elle répond.

Par exemple, dans notre article sur la Campagne Intelligente, arme secrète des marketeurs BtoB, nous sommes partis d’une promesse faite à nos clients : leur faire gagner du temps en mettant à leur disposition le pouvoir des données. A partir de là, nous leur présentons notre fonctionnalité, ses dernières avancées…

Avec un call-to-action associé pour une demande de démo ou de contact, ce type d’article est propice à des conversions.

L’avantage : On peut prendre le temps d’expliquer en détail comment fonctionne notre produit et séduire nos prospects.

4. L’article “actualité”

C’est un article facile à faire et sur lequel on peut faire intervenir des influenceurs. Il en existe deux types :

  • les articles réagissant à une actualité “chaude”, qui potentiellement attireront du trafic important mais sur le court terme ;
  • les articles d’actualité “récurrente”, qui s’attachent à une période de l’année ou un évènement qui revient régulièrement.

Ces derniers sont plutôt utiles : en s’appuyant sur des grands moments pour nos prospects, on peut, sans beaucoup d’effort, recycler un contenu pertinent régulièrement pour le proposer à la lecture au moment opportun.

Par exemple : “Les bonnes résolutions” ou “Les choses à faire pour la rentrée”, “Nos prédictions marketing pour l’année 2056”…

Tous les ans, chez Plezi, nous mettons à jour notre article “Comment générer des leads en été” sur ce même principe. Un de nos favoris : notre article “la playlist du marketing”, qui nous fait revivre les moments de marketeurs de l’année passée en musique.

L’avantage: simple pour attirer du trafic sur son site web, ce type d’article augmente notre visibilité sur les réseaux sociaux.

5. Les articles type “Partage d’opinion » ou « prise de position”

Ce type d’article nous permet de prendre position sur un sujet qui touche notre secteur et peut faire débat. Ici, il faut trancher et partager son point de vue, mais sans tomber dans la critique gratuite juste pour attirer les lecteurs ou faire le buzz à tout prix.

Ces articles fonctionnent le mieux lorsqu’ils sont factuels : comme dans un débat, il s’agit d’alterner arguments, faits et exemples pour faire mouche.

Par exemple, notre article sur les workflows en marketing automation donne notre avis sans travers sur les workflows… mais sans chercher à les critiquer sans raison. Nous défendons qu’utilisés à mauvais escient ou par défaut, ils ne sont pas utiles : cet argument nous permet de baser ensuite tout un ensemble de conseils sur comment révéler leur véritable potentiel de façon constructive.

Notre article de prise de position sur les workflows en marketing automation 

L’avantage: : donner son opinion, c’est affirmer son expertise et apporter des réflexions intéressantes à nos prospects. C’est aussi faire preuve de personnalité, et c’est souvent très apprécié !

6. L’article “avis d’expert” ou guest blogging

Pour aborder une thématique un peu niche ou sur laquelle on n’est pas particulièrement à l’aise, rien de tel que de faire appel à un expert, invité ou influenceur qui pourra apporter expertise et valeur à nos lecteurs.

C’est un échange de bons procédés : l’invité gagne de la visibilité et diffuse ses propres contenus plus loin que ses lecteurs habituels, et en échange, nous avons un contenu pertinent, solide, et dans lequel nous n’avons pas beaucoup investi de temps en rédaction, hormis pour l’introduction et la conclusion.

Nous avons fait appel, dans notre article sur les tendances marketing de 2021, à un ensemble d’experts pour chacune des thématiques que nous voulions aborder : Inbound, Content, Google Ads… en le relayant sur les réseaux sociaux et en taguant nos experts, nous avons généré beaucoup de visibilité et de trafic.

L’avantage : un gagnant-gagnant ! On profite avec notre invité des notoriétés et visibilités les uns des autres, tout en produisant un contenu pointu et pertinent qui les met en valeur.

vues des visites et leads générés par un article de blog sur les tendances marketing dans Plezi Résultats générés par notre article sur les tendances marketing de 2021

7. L’idée d’article qui en mérite plusieurs : la série

C’est un format très pratique si on a beaucoup de choses à dire sur un sujet. Plutôt que de faire un gigantesque article, une série de petits contenus digestes peut être très appréciée des lecteurs.

Chez Plezi, nous avons récemment lancé notre série sur les webinars. On y retrouve les articles suivants :

  • Comment trouver un bon sujet
  • Comment faire une bonne landing page
  • Comment bien promouvoir son webinar
  • Comment bien animer son webinar
  • Comment générer des leads avec le replay
  • Le guide complet, sorte d’article “sommaire”.

En plus d’être plus simple à créer (on peut aller dans le détail dans chaque article), c’est très bon pour notre SEO (Search engine Optimization) : on crée en effet un cocon sémantique riche entre nos articles.

L’avantage : Quand notre série est terminée, on peut faire un article récapitulatif qui résume tous les articles et renvoie vers les articles dédiés, comme notre article “le guide complet”. Inversement, dans chaque article on renvoie aux autres de la série : ce netlinking est très puissant pour le référencement, car Google comprend que nos contenus font partie d’un ensemble.

8. L’article type “comparatif”

C’est un contenu très utile pour nos prospects, qui peut nous positionner très rapidement en experts de notre domaine. En effet, en créant des articles de comparatif, on prouve que l’on maîtrise tellement bien nos sujets que l’on peut comparer des outils, techniques ou autres.

L’essentiel est de parler de ce que l’on connait vraiment : chez Plezi, nous avons comparé trois plateformes de webinar les plus connues sur le marché, sans chercher à parler de toutes les autres.

Pourquoi ? Nous ne voulions pas inventer quoi que ce soit ! En restant sincère et parlant d’expérience, nos prospects ne pourront qu’apprécier.

L’avantage : on apporte une vraie valeur à nos prospects, ce qui nous permet de tisser un beau lien de confiance, tout en renforçant notre référencement naturel sur les moteurs de recherche.

tableau comparatif intégré à l'article de Plezi comparant les différentes plateformes de webinar Tableau intégré à notre article comparatif sur les plateformes de webinar 

9. L’article basé sur une étude

Nos prospects recherchent souvent des études ou statistiques pour appuyer leurs travaux, continuer à s’informer… Et honnêtement, c’est un travail long, fastidieux, et pas toujours très digeste. Comparer les informations, trouver les bonnes études… C’est leur rendre un gros service que de pré-mâcher ce travail.

De plus, avec ce type d’articles, on se positionne sur des mots clés très recherchés et boostons notre trafic. Le petit plus ? Ce format se prête très bien à une infographie, facile à diffuser sur les réseaux sociaux et très lisible.

Chez Plezi, nos prospects marketeurs BtoB et nous mêmes cherchons souvent des chiffres sur l’emailing en BtoB, pour bien comparer les résultats de leurs campagnes avec ce qui se fait dans le secteur.

Nous avons créé toute une série d’articles sur le taux d’ouverture, le taux de clic, le taux de rebond…. puis repris le tout dans un article complet de résumé d’études et statistiques emailing en Btob.

L’avantage : on se positionne sur des mots-clés très recherchés et gagnons en visibilité, trafic et crédibilité.

10. L’article “guide ultime”

Pour créer un contenu très exhaustif et se positionner comme référence sur un sujet particulier, rien de mieux que l’article “guide ultime / guide complet”.

C’est un format idéal si l’on veut se positionner très haut dans les résultats de recherche : en effet, plus un article est complet et exhaustif (et couvre bien les questions de vos prospects), plus il a de chances d’être très bien référencé naturellement.

Chez Plezi, c’est ce que l’on a fait à la suite de notre série d’article sur les webinars : l’article “sommaire” dont nous parlions plus haut est en réalité un hybride entre l’article sommaire et le guide : nous le voulions quand même complet et pas seulement utilisé pour rediriger nos prospects vers d’autres articles. C’est donc devenu un guide complet sur l’organisation d »un webinar.

L’avantage : Ce format permet d’attirer du trafic sur le long-terme. Le temps passé dessus est complètement repayé et nos lecteurs ont plus de chance de rester sur notre site plutôt que d’ailler chercher un complément d’informations ailleurs.

11. L’article “résumé d’évènement”

Cet article porte bien son nom : lorsque nous avons assisté ou organisé des évènements marquants, des webinars percutants ou autres, nous aimons bien les retranscrire en articles. Il en existe plusieurs types :

  • les résumés d’évènements auxquels on a assisté, connus de notre industrie, comme notre article sur les choses à retenir du Search Y BtoB 2019 ou 2020 ;
  • les résumés d’évènements que nous avons organisés, comme notre résumé du Plezi day ;
    des articles sur des conférences ou webinars organisés, comme le résumé de notre conférence sur la refonte de site en trois
  • mois du Plezi Day ou de l’intervention de Benoît et John pour un marketing zéro bullshit lors de notre journée de webinars “Marketing Wild Wild West” sur Saloon.

L’avantage : le contenu est souvent déjà là ! Si l’on a préparé la conférence, rien de plus simple que d’utiliser nos notes pour un article percutant. Pour les résumés de grands évènements, tous nos prospects ne pouvant pas y assister, ce sont souvent des articles appréciés.

12. L’article “étude de cas”

Cet article est très utile pour mettre en valeur un contenu premium associé : livre blanc, étude de cas… Ici, il s’agit de condenser quelques propos intéressants de notre contenu à télécharger pour le mettre en valeur et donner envie à nos lecteurs d’en savoir plus. Il ne faut, dans ce cas, pas oublier d’y associer un call-to-action, qui redirige vers ce contenu pour assurer des conversions.

C’est aussi ce que nous avons fait chez Plezi, pour mettre en valeur un de nos cas clients particulièrement en lien avec l’actualité.

IdeXlab, un de nos clients, avait mis en place Plezi et une stratégie d’inbound marketing pour générer des leads dans un univers très concurrentiel. Avec le contenu de l’étude, nous avons écrit un article condensant quelques conseils à destination de nos prospects se trouvant dans le même contexte.

On peut aussi produire ce type de contenus sans nécessairement avoir de contenu premium associé : mettre en valeur une victoire d’un de nos clients, parler de leur usage de notre produit, partager une technique marketing particulièrement redoutable… Ce sont des articles très pratiques qui sont souvent appréciés.

13. Article type “lexique”

Cet article, comme son nom l’indique, est principalement là pour donner une ou plusieurs définitions à nos prospects.

En définissant ce terme en profondeur, on peut même se positionner sur des requêtes comme “définition XY” qui sont souvent très recherchées.

Chez Plezi, par exemple, nous avons fait plusieurs de ces articles, comme celui, assez apprécié, sur les marketing qualified leads, ou MQL.

Une sous-catégorie de ces articles sont les articles un peu plus humoristiques : dictionnaires anti-jargon, comme celui que nous avions écrit pour l’inbound marketing, lexiques un peu tranchants, dictionnaire des anglicismes… En fonction de ses prospects, on peut créer facilement un contenu qui se partage bien sur les réseaux sociaux.

L’avantage : ce contenu, quand il est “classique” nous permet de bien nous référencer sur les moteurs de recherche. Quand il est plus humoristique ou original, réussit à apprendre quelque chose à nos prospects tout en partageant quelque chose de très humain.

définitions du lexique de Plezi sur le lead nurturingExemple de définitions données dans notre glossaire du lead nurturing 

Des types d’articles, il en existe beaucoup, mais nous pouvons vous garantir qu’en croisant cette sélection testée sur le terrain avec nos embryons d’idées d’articles, se lancer avec une idée percutante et pertinente pour nos prospects n’en sera que plus simple. Quels sont vos formats d’articles fétiches lorsque vous préparez votre planning éditorial ? Dites-le nous !

Planning-éditorial

Marie Nodet

Marie Nodet

Après avoir été pendant quelques années la community manager officielle de Plezi, Marie est maintenant content manager junior.

1 commentaire

  • Fanny Milley
    Fanny Milley

    Merci pour cette synthèse très utile. Il y a en effet plusieurs moyens de partager des informations utiles avec nos cibles. C’est la variété des types de contenus qui fait aussi la puissance d’un site.