01. Produire des contenus qui ne tiennent pas leurs promesses

Pour attirer des visiteurs sur votre site web, vous avez mis en place une stratégie de contenus. Vous avez défini vos personas, ciblé un certain nombre de mots-clés autour desquels vos contenus s’articulent.

Les internautes vous trouvent et accèdent à votre site web. Jusqu’ici, vous êtes content. Mais, à partir de là, les choses se gâtent. Votre taux de conversion demeure à niveau très bas. Pourquoi ?

La première question que vous devriez vous poser, dans cette situation, c’est : « Est-ce que mes contenus tiennent vraiment leurs promesses ? ». Votre titre est accrocheur. Vous avez saupoudré vos mots-clés dans le corps de l’article. Bien.
Mais est-ce que vos articles apportent des réponses intéressantes aux problématiques de vos personas ? Ces réponses sont-elles différentes de celles des sites concurrents ? Avez-vous développé un style ? Une singularité ?
Pour optimiser votre conversion, maîtriser les techniques SEO ne suffit pas. Il faut produire du contenu différenciant et spécifiquement conçu pour convertir.

02. Ne pas avoir des call-to-actions suffisamment visibles et incitatifs

Dans la vraie vie comme sur le web, il y a 2 règles à garder constamment à l’esprit :
– Les gens sont plus enclins à faire quelque chose si on leur a clairement demandé
– Les gens sont plus enclins à faire quelque chose si ça ne leur demande pas d’effort

Vous voulez que les visiteurs de votre site réalisent une action ? Demandez-leur à l’aide d’un call-to-action bien visible et facile à comprendre. Si vous ne mettez pas de CTA sur vos pages, rien ne se passera. Et si vos CTA sont trop faibles, trop timides, mal assumés, vos visiteurs ne feront pas l’effort pour regarder ce qui se cache derrière.
En bref, si vous voulez générer des leads, vous devez créer des CTA efficaces. Un CTA efficace doit sauter aux yeux et comporter une promesse que votre interlocuteur ne pourra pas refuser.

03. Ne pas optimiser vos landing pages

Vous y êtes presque ! Votre visiteur n’a pas été déçu par votre contenu. Au contraire, ce qu’il a lu l’a incité à cliquer sur le beau call-to-action que lui avez mis sous le nez. Encore un petit effort et il va le remplir, votre formulaire…

Mais ne criez pas victoire trop vite. Vous le savez aussi bien que moi : personne ne saute au plafond à l’idée de compléter un formulaire. Alors, tant qu’il n’est pas renseigné et validé, la prudence est de mise. Il vous faut encore rassurer, convaincre et séduire. C’est la raison d’être de vos landings pages, ces pages sur lesquelles un internaute atterrit après avoir cliqué sur l’un de vos CTA.

Pour ce qui est du contenu, une bonne landing page se compose de plusieurs ingrédients incontournables :
– Un titre court et accrocheur
– Une proposition de valeur : les principaux bénéfices de l’offre ou du contenu proposé
– Des témoignages-clients (quand c’est possible)
– Un formulaire
– Un call-to-action original et irrésistible

Mais une landing page efficiente ne se limite pas à son contenu. Elle doit être optimisée dans toutes ses caractéristiques :
– Choix des couleurs
– Design général
– Responsivité
Autant que possible, faites simple. La landing page de Dropbox est connue comme étant l’une des plus efficaces. Pourtant, elle est tout en sobriété.

Compte tenu de l’impact désastreux qu’une mauvaise landing page pourrait avoir sur votre taux de conversion, il est conseillé de tester plusieurs versions de vos landing pages en pratiquant l’A/B Testing (au passage, vous pouvez aussi A/B tester vos call-to-actions).

04. Imposer des formulaires trop longs

Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous dire que « plus c’est long, plus c’est bon ». Mais, une chose est sûre, cet adage ne s’implique certainement pas au remplissage d’un formulaire sur le Net.

Plus vos formulaires ressembleront à un imprimé CERFA de la sous-préfecture et plus votre génération de leads en sera affectée. Pour éviter les abandons en cours de remplissage :
– Ne demandez que les données qui vous sont vraiment nécessaires, en phase avec vos objectifs
– Utilisez un outil de marketing automation pour utiliser des formulaires progressifs (ainsi, l’internaute n’aura pas à ressaisir des données renseignées lors d’une navigation antérieure)

05. Ne pas être responsive

En combinant smartphones et tablettes, le mobile représente aujourd’hui la moitié du trafic web. Par conséquent, votre site doit être équipé pour la conversion sur l’ensemble des supports.

Pour optimiser votre taux de conversion web, vous devez vous assurer d’être 100% responsive. Vos CTA et vos landing pages doivent s’afficher avec la même fluidité et la même visibilité sur mobile que sur votre écran d’ordinateur.

Si un internaute veut télécharger un livre blanc de votre site web sur son mobile, il doit pouvoir le faire sans attendre d’être revenu à son bureau. Sinon, vous perdrez non seulement en conversion mais aussi en crédibilité.

En adoptant quelques best practices, il est donc possible d’optimiser votre taux de conversion web. Si vous voulez améliorer encore votre conversion, pourquoi ne pas miser sur un outil de marketing automation muni d’un éditeur de landings pages et de formulaires ? Vous voulez en savoir plus sur le marketing automation ? Découvrez notre livre blanc : « Pourquoi s’équiper d’une solution de marketing automation ? ».

cas client solution de marketing automation